• CONTACT


LES MALADIES

Otite aiguë de l’enfant : l’antibiothérapie n’est pas systématique

Otite aiguë de l’enfant : l’antibiothérapie n’est pas systématique

Otite aiguë de l’enfant : l’antibiothérapie n’est pas systématique
KatarzynaBialasiewicz/iStock
Publié le 25.12.2018

Otite aiguë de l’enfant : TRAITEMENT

Quel est le traitement ?

L’otite est causée par une bactérie ou un virus. Le traitement par un antibiotique n’est donc pas toujours nécessaire. C’est le médecin qui décide de les prescrire ou non d’après les signes cliniques et l’examen du tympan.
Chez l’enfant jeune en-dessous de deux ans, l’utilisation des antibiotiques est très fréquente.
Chez l’enfant plus âgé, on a recours aux antibiotiques si les signes sont importants : fièvre élevée, douleur intense, tympan bombé ou perforé avec écoulement de pus.
Les antibiotiques indiqués dans le traitement de l’otite sont l’amoxicilline, l’association amoxicilline-acide clavulanique et les céphalosporines.
Mais un grand nombre d’otites guérissent sans antibiotique. Le traitement est alors celui de la douleur et de la fièvre : paracétamol ou ibuprofène.
En cas de persistance des signes cliniques après deux à trois jours de traitement, il est conseillé de consulter à nouveau le médecin.
Dans quelque cas, malgré un traitement bien conduit, les signes persistent et le tympan reste bombé. Le spécialiste ORL peut alors pratiquer une « paracentèse » : il pratique un petit orifice dans le tympan par où va s’écouler le liquide purulent.
Les gouttes auriculaires sont à proscrire en cas de perforation du tympan. C’est pourquoi il ne faut pas les utiliser sans l’avis d’un médecin.
Que faire en cas d’otites récidivantes ?
Quand un enfant a des otites récidivantes ou s’il a de la difficulté à entendre à cause d’une otite séreuse (accumulation de liquide dans l’oreille moyenne) persistant au-delà de 3 mois, le spécialiste ORL peut être amené à lui insérer un drain dans le tympan communément nommé « yoyo » ou « diabolo ».
Cet « aérateur transtympanique » contribue à maintenir une pression d’air normale des deux côtés du tympan et facilite l’évacuation du liquide contenu dans l’oreille moyenne.
En cas d’hypertrophie des « végétations adénoïdes », que l’on appelle communément les « végétations », le médecin ORL peut proposer une intervention qui enlève ces végétations : c’est « l’adénoïdectomie ».

<< DIAGNOSTIC
PREVENIR >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES