• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Décès d'un petit garçon

Italie : le médecin homéopathe poursuivi pour homicide involontaire

Après le décès d'un petit garçon de 7 ans à cause d'une otite, son médecin est poursuivi par la justice. Les parents sont aussi visés par l'enquête. 

Italie : le médecin homéopathe poursuivi pour homicide involontaire icefront/epictura

  • Publié le 31.05.2017 à 18h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Le décès de Francesco, 7 ans, continue à faire couler beaucoup d’encre en Italie. Le petit garçon a succombé à une otite. Il était traité par homéopathie depuis 2 semaines, malgré la persistance d’une forte fièvre. Les parents et le médecin qui a prescrit le traitement sont poursuivis par la justice.

Les faits remontent à la semaine dernière. Inconscient, l’enfant a été transporté en urgence à l’hôpital d’Ancone sur la côte adriatique. Quelques heures plus tard, il plonge dans le coma, dont il ne sortira pas du fait des complications neurologiques induites par l’infection.

Interrogés par les médecins, les parents ont expliqué avoir toujours traité les otites de leur fils avec des granules d’homéopathie. Des médicaments prescrits par le Dr Massimiliano Mecozzi.


Négligence

Mais cette fois, cette médecine douce ne fait pas effet. Et alors que les symptômes s’aggravent et que tout montre que Francesco a besoin d’antibiotiques, le médecin rassure les parents et leur conseille de continuer le traitement. Une négligence qui a coûté la vie à Francesco.

Le grand-père du petit garçon a donc porté plainte contre le praticien. Ce dernier est poursuivi pour homicide involontaire. Il a également été convoqué par l’Ordre des médecins de Pérouse. Le Dr Mecozzi sera certainement suspendu le temps de l’enquête.

Une personnalité intrigante

Le quotidien italien Quotidiano.net précise que le praticien et l’Ordre n’entretenaient pas de très bonnes relations. Ses pairs lui ont demandé à plusieurs reprises de justifier sa formation d’homéopathe.
Quelques années plus tôt, il avait demandé à être radié de l'Ordre pour devenir magasinier dans un supermarché, a rapporté le Corriere della Sera. Il est aussi connu pour avoir fréquenté une association mystique. Une fois réintégré, il avait ouvert deux cabinets. Ses patients ne s'étaient jamais plaints de lui.

Le président régional de l’Ordre des médecins a souligné que cette histoire tragique ne devait pas jeter le discrédit sur l’homéopathie. « Tout médecin, quelle que soit sa spécialité, connaît ses limites et ses possibilités. Dans ce cas précis, il s’agit d’une erreur individuelle », a insisté le Dr Giuseppe Lavra.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité