>
Les Symptômes
>
Démangeaisons de l’anus ou prurit anal : les soulager est assez simple
Démangeaisons de l’anus ou prurit anal : les soulager est assez simple
Publié le 03.09.2018
Démangeaisons de l’anus ou prurit anal : les soulager est assez simple
©123RF-Teeramet Thanomkiat

Les démangeaisons anales (« cul qui gratte » ou « prurit anal » pour les médecins) sont très fréquentes mais dans un cas sur deux, aucune cause n’est identifiée. Des mesures simples d’hygiène locale suffisent cependant à les soulager. Le médecin doit être consulté en cas de récidive.

Démangeaisons de l’anus ou prurit anal : TRAITEMENT

Quel est le traitement ?

• En l’absence de causes précises, des mesures locales simples suffisent généralement à calmer le prurit. La toilette doit être faite avec un savon neutre ou un produit sans savon, si possible après chaque selle. La macération est à éviter, la peau de la région anale doit rester sèche. Il est conseillé de mettre des sous-vêtements en coton propres, en les changeant chaque jour. Il faut éviter d’utiliser du papier toilette irritant ou parfumé et en frottant trop fort. Il faut lutter contre les troubles du transit, à type de diarrhée ou de constipation, en adoptant une diététique adaptée.
Parfois, le médecin est amené à prescrire une désinfection locale avec un antiseptique et une pommade avec un corticoïde.
Lorsqu’une cause précise a été diagnostiquée, le médecin prescrit un traitement spécifique.
Pour l’oxyurose, le flubendazole (Fluvermal®) et le pyrantel (Combantrin®) en prise unique, à renouveler trois semaines plus tard, sont efficaces. Toute la famille doit prendre le traitement et respecter des mesures d’hygiène : lavages des mains soigneux et réguliers, en particulier après la selle, se couper les ongles courts et laver les vêtements et les draps au moment du traitement.
Les hémorroïdes sont traitées avec des médicaments veinotoniques en cure courte à forte dose pour soulager la douleur et les démangeaisons. Ils peuvent être accompagnés par la prise de médicaments antalgiques type paracétamol. Localement, les pommades avec ou sans cortisone apportent un certain soulagement (Déliproct®, Titanoréine®).

<< DIAGNOSTIC
PREVENIR >>
Sur le même sujet :
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit