Publicité

QUESTION D'ACTU

Mauvaise habitude

Utiliser son smartphone aux toilettes peut causer des hémorroïdes

C’est la mise en garde d’une médecin britannique : non seulement utiliser son smartphone aux toilettes n’a rien d’hygiénique, mais cette fâcheuse manie peut aussi causer une crise hémorroïdaire.

Utiliser son smartphone aux toilettes peut causer des hémorroïdes nito100/iStock

  • Publié 05.10.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour passer le temps quand vous êtes aux toilettes, vous avez pris l’habitude d’emporter votre téléphone pour consulter vos mails, lire les infos ou jouer à Candy Crush ?

Selon le Dr Sarah Jarvis, médecin généraliste et directrice clinique du site britannique patient.info, cette mauvaise habitude pourrait être bien plus néfaste que vous le pensez. Interrogée par le site The Sun Online, elle explique que rester longtemps assis.e aux toilettes face à son téléphone peut entraîner l’apparition d’hémorroïdes.

La position assise aux toilettes en cause

Affections très répandues, les hémorroïdes sont des réseaux de vaisseaux présents à l'état normal dans la paroi du rectum et de l'anus. Il faut distinguer les "hémorroïdes internes" qui tapissent l'intérieur du canal anal, des "hémorroïdes externes" qui ne sont visibles à l'extérieur de l'anus que lors d'une crise hémorroïdaire. Celle-ci se manifeste par une douleur intense, une sensation de tension et de brûlure, ainsi que par un saignement.

La survenue des hémorroïdes est favorisée par de nombreux facteurs : les troubles du transit intestinal (constipation ou diarrhée), la grossesse, l'accouchement, les périodes avant les règles, certains efforts physiques, la consommation d'alcool et de plats épicés… et la position assise aux toilettes.

"Si tentant que cela puisse être de faire défiler vos applications sur votre smartphone pendant que vous êtes aux toilettes, nous médecins ne le recommandons pas", rappelle le Dr Jarvis. "Au lieu de cela, renforcez votre alimentation avec beaucoup de fibres, buvez suffisamment de liquides, faites de l'exercice régulièrement et laissez votre téléphone portable derrière (ou au moins verrouillé) lorsque vous visitez le petit coin."

Le smartphone, nid à bactéries

La crise hémorroïdaire n’est pas le seul risque que l’on prend lorsqu’on emporte notre smartphone aux toilettes. "Vous risquez de le recouvrir de germes", prévient le Dr Lisa Ackerley, également interrogée par The Sun Online. "Dans les toilettes, il y a des germes sur le siège, sur la poignée ou le bouton de la chasse d’eau, sur le porte-rouleau, ainsi que la porte des cabinets. Ces germes peuvent inclure n’importe quoi, du norovirus à la salmonelle."

Une étude de la London School for Hygiene and Tropical Medecine datant de 2011 l’atteste. En prélevant 390 échantillons sur les téléphones portables et les mains de passants dans 12 villes britanniques, ses auteurs ont constaté que 16% des téléphones abritaient la bactérie Escherichia coli (E. coli), d’origine fécale, qui peut provoquer de graves intoxications alimentaires si elle passe dans le tube digestif.

"Ainsi, si vos mains sont sales et contaminées par des virus ou des bactéries, et que vous ramassez votre téléphone après avoir utilisé les toilettes, vous transférerez vos germes et tous les autres que vos mains ont ramassés sur le téléphone, puis de nouveau sur vos mains, même si vous les lavez après", souligne le Dr Ackerley. "Les germes peuvent alors aller directement dans votre bouche - en vous rongeant les ongles ou en mangeant des chips - ou de vos mains à la nourriture - comme pour faire un sandwich."

Pour remédier à ce problème et vous éviter toute maladie, nettoyez régulièrement votre téléphone avec un coton ou un mouchoir imbibé d'alcool, notamment en période d'épidémie de grippe ou d'angine… et évitez de l’emmener avec vous aux toilettes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité