>
>
Méningites : les maux de têtes accompagnés de fièvre sont une urgence
Méningites : les maux de têtes accompagnés de fièvre sont une urgence
Publié le 14.06.2018
Méningites : les maux de têtes accompagnés de fièvre sont une urgence
©123RF-akz

Méningites : PREVENIR

Comment prévenir une méningite ?

La prévention des méningites repose sur la vaccination contre les bactéries responsables de méningites graves (méningocoque, pneumocoque, Hæmophilus influenzae de type B) et sur le traitement préventif des personnes ayant été en contact avec des malades en cas de méningite à méningocoques.

  • La vaccination : Le vaccin contre le méningocoque C est réalisé en une seule injection, à l’âge de 12 mois. Si la vaccination n’a pas été effectuée à cet âge, un rattrapage reste possible jusqu’à l’âge de 24 ans inclus. Par ailleurs, le vaccin peut être administré en même temps que ceux contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

La vaccination contre le pneumocoque concerne l’ensemble des enfants âgés de moins de 2 ans. Elle consiste en deux injections espacées de 2 mois, suivies d’un rappel (7 mois après la deuxième injection). Elle est aussi recommandée chez les personnes à haut risque : asplénie fonctionnelle ou splénectomie, drépanocytose homozygote, infection à VIH, syndrome néphrotique, insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, patients alcooliques avec hépatopathie chronique, antécédents d'infection pulmonaire ou invasive à pneumocoque.
Pour prévenir l’infection par l’Haemophilus influenzae de type b, deux injections peuvent être réalisées chez tous les enfants à 2 et 4 mois. Elles sont suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois. Pour les enfants n’ayant pas reçu ces injections, un rattrapage est possible jusqu’à 5 ans.
D’autres recommandations vaccinales sont aussi formulées pour les maladies virales causant parfois une inflammation des méninges (rougeole, oreillons…) et pour les malades (après ablation de la rate ou en cas d’infection à VIH). Pour le pèlerinage à la Mecque, la présentation d’un carnet de vaccination à jour est exigée par les autorités saoudiennes. Il est obligatoire d’être vacciné contre les méningocoques de sérogroupe A, C, Y et W135. La vaccination doit être réalisée au plus tard dix jours avant le départ. Le vaccin contre le pneumocoque est également recommandé.
La vaccination par le BCG et le traitement systématique de la primo-infection tuberculeuse sont deux mesures qui ont pour but de prévenir la méningite tuberculeuse.

  • Le traitement préventif : Dans le cas d’une méningite à méningocoques, contagieuse et parfois mortelle, un traitement préventif est préconisé dans l’entourage de la personne qui déclare cette maladie : rifampicine pendant 48 heures (600 mg, 2 fois par jour) et, en cas d'allergie, spiramycine (3 millions d'unités, 2 fois par jour pendant 5 jours). Pour Neisseria meningitidis A, C, W135 ou Y, la vaccination sera associée (vaccin tétravalent). Toutes les personnesfréquentant la même collectivité (crèche, école, collège, lycée, entreprise...) sont concernées, même s’il n’y a pas eu de contact direct entre les deux individus. De plus, les personnes en contact régulier et répété avec le malade sont vaccinées (hors méningocoque de sérogroupe B).
<< TRAITEMENT
PLUS D’INFOS >>
Sur le même sujet :
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit