• CONTACT


LES MALADIES

Gastroentérite de l’enfant : une diarrhée aiguë virale et douloureuse

Gastroentérite de l’enfant : une diarrhée aiguë virale et douloureuse

Gastroentérite de l’enfant : une diarrhée aiguë virale et douloureuse
O_Lypa/iStock
Publié le 22.12.2019

Gastroentérite de l’enfant : LE DIAGNOSTIC

Quels sont les signes de la gastroentérite aiguë ?

Dans la majorité des cas, la gastroentérite se manifeste par une diarrhée aiguë d'apparition brutale. En hiver, elle apparaît chez l’enfant en contexte épidémique. 

Cette diarrhée se caractérise par une augmentation soudaine de la fréquence des selles (plus de trois selles en 24 heures), de couleur variable et de consistance modifiée (molles ou liquides). Il est possible de trouver des restes d’aliments non-digérés dans les selles de l’enfant.

La diarrhée peut s'accompagner de nausées, de vomissements, de douleurs du ventre (à type de « crampes abdominales »), d'une fièvre modérée et, rarement, de sang dans les selles.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter un médecin dans la journée :

• Dans tous les cas s’il s’agit d’un bébé de moins de 3 mois.

• Si le bébé vomit de manière répétée et ne prend plus son biberon.

• Si l’enfant ne mange plus et ne boit plus.

• En cas de déshydratation : bouche et langue sèche, sensation de soif, perte de poids, apparition d’un pli cutané (lorsqu'elle est légèrement pincée, la peau garde le pli et tarde à retrouver son aspect initial), faible émission d’urines qui sont concentrées, regardterne et yeux enfoncés.

• Si la diarrhée dure plus de 2 jours, si elle s’accompagne d’une forte fièvre et s’il existe du sang ou des glaires dans les selles.

 Il faut consulter un médecin en urgence :

• Si la déshydratation dépasse 5 % du poids corporel et s’accompagne d’un pli cutané marqué et de troubles de la conscience (malaise, étourdissements…) et du comportement (agitation ou au contraire prostration et apathie), il s’agit d’une déshydratation sévère et il faut consulter en urgence.

• Si la diarrhée survient au retour d’un voyage en pays tropical, il faut également consulter en urgence afin de rechercher une crise de paludisme qui peut s’annoncer par une diarrhée aiguë.

Comment faire le diagnostic de gastroentérite ?

Lorsqu'un avis médical est nécessaire, le médecin traitant interroge les parents et l’enfant sur la fréquence, la consistance et le volume des selles.

Il est important de rapporter toutes les maladies chroniques éventuelles dont souffrirait l’enfant, ainsi que les médicaments qui ont été pris et les voyages récents qui ont pu être effectués.

Le médecin réalise ensuite à un examen général, essentiellement pour vérifier l'absence de déshydratation (perte de poids, pli cutané, bouche sèche) ou d’une affection associée.

C’est la notion de la survenue d’une diarrhée aiguë, associée aux signes usuels et en contexte épidémique, qui suffira pour poser le diagnostic.

Un examen bactériologique des selles est rarement utile, mais il sera demandé en cas de présence de sang dans les selles, de diarrhée sévère ou persistante, si une épidémie est suspectée ou si l’enfant revient d'un pays tropical.

Avec quoi peut-on confondre une gastroentérite aiguë ?

La gastroentérite est à différencier d’une toxi-infection alimentaire où la diarrhée liquide est brutale et s’accompagne de douleurs abdominales, de vomissements, rarement de fièvre et, très rarement, d’un état de choc. L'évolution est le plus souvent bénigne et spontanément résolutive en quelques jours.

Lorsqu’un enfant « fait ses dents » avec difficultés ou en cas d’otite ou de rhinopharyngite, peuvent parfois survenir des épisodes de diarrhée aiguë concomitante.

L'allergie alimentaire est un autre diagnostic différent de la gastroentérite. La diarrhée aiguë survient lors de la prise de l'aliment en cause et peut s’accompagner de signes allergiques (démangeaisons, urticaire, crise d’asthme, rhinite allergique…). Le traitement repose sur l'éviction de l'aliment.

Une diarrhée qui survient sous antibiotique n’est pas une gastroentérite. Il faut consulter en cas de diarrhée abondante qui retentit sur l'état général. Son diagnostic repose sur la mise en évidence du micro-organisme en excès et de ses toxines dans les selles.

La gastroentérite ne doit pas non plus être confondue avec un syndrome dysentérique. Celui-ci est défini par des évacuations glaireuses et sanglantes qui peuvent ne pas contenir de matières fécales. Ces évacuations s’accompagnent habituellement de douleurs abdominales à type de coliques s'achevant par une fausse envie pressante et impérieuse d’aller à la selle (« épreintes ») et d’une sensation de brûlure anale avec envie constante d’aller à la selle (« ténesme »).

Une diarrhée chronique dure en général des mois ou des années, mais le début d'une diarrhée chronique peut cependant être confondu avec une diarrhée aiguë.

<< COMPRENDRE
LE TRAITEMENT >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES