>
>
Arrêter de fumer : les solutions doivent être adaptées
Arrêter de fumer : les solutions doivent être adaptées
Publié le 31.05.2017
Mots-clés :
Arrêter de fumer : les solutions doivent être adaptées
Eskymaks/iStock

Arrêter de fumer : EVALUER

Comment évaluer sa dépendance au tabac ?

Un test facile à faire permet en moins de 2 minutes d’évaluer sa dépendance au tabac. Il s’agit du questionnaire de Fagerström. Composé de 6 questions avec un certain nombre de point, entre parenthèses, associé à chaque réponse, ce test est un bon moyen de faire le point sur sa situation.
1. Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ?
Dans les 5 premières minutes (3pts)
Entre 6 et 30 minutes (2pts)
Entre 31 et 60 minutes (1pt)
Après 60 minutes (0pt)
2. Trouvez-vous difficile de vous abstenir de fumer dans les endroits où c’est interdit ?
Oui (1)
Non (0)
3. À quelle cigarette de la journée renonceriez-vous le plus difficilement ?
La première le matin (1)
N’importe quelle autre (0)
4. Combien de cigarettes fumez-vous par jour en moyenne ?
10 ou moins (0)
11 à 20 (1)
21 à 30 (2)
31 ou plus (3)
5. Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l’après-midi ?
Oui (1)
Non (0)
6. Fumez-vous lorsque vous êtes malade, au point de devoir rester au lit presque toute la journée ?
Oui (1)
Non (0)
Après addition de chaque point associé à la réponse choisie, si le score est entre 0 et 2 points, il n’y a pas de dépendance, entre 3 et 4, la dépendance est faible, entre 5 et 6 la dépendance est moyenne, à partir de 7 points, la dépendance est forte.
Plus la dépendance est forte, plus l’arrêt nécessitera un suivi médical rapproché et l’utilisation de traitements pharmacologiques.

Comment savoir si c’est le bon moment pour arrêter ?

Il n’y a pas de règle pour déterminer le meilleur moment pour arrêter de fumer. Cet acte dépend de la sensibilité de chacun et surtout du niveau de motivation.
Néanmoins, il est plus facile de commencer à se sevrer lorsque l’on est bien entouré avec les encouragements de la famille et des amis. Si une ou plusieurs autres personnes sont décidées à réaliser ce défi ensemble, les chances de réussir sont majorées.
Pour savoir s’il on est réellement prêt à arrêter, il faut se poser les bonnes questions : quelles sont les raisons réelles de mon envie d’arrêter ? Quels bénéfices personnels vais-je en tirer ? Ai-je suffisamment confiance en moi pour réussir ?
Si des doutes apparaissent sur la motivation à arrêter de fumer, le mieux est d’en parler à un proche ou de contacter un tabacologue sur la ligne directe de Tabac Info Service (au 3989, appel non surtaxé).

Quelle est la place de la cigarette dans mon budget ?

Une des raisons qui peuvent inciter à faire arrêter la cigarette, est le trou qu’elle représente dans le budget. En imaginant, la somme qu’il serait possible d’économiser en supprimant l’achat de cigarettes, de nombreuses personnes sautent le pas.
En 2016, le paquet de cigarette coûtait en moyenne 7 euros. Si une personne fume un paquet par jour, en 1 mois (30 jours), elle aura dépensé 210 euros et en 1 an, 2520 euros. Cette somme représente l’équivalent de 2 Smic nets mensuels. Sur 5 ans, les 12500 euros économisés auraient très bien pu servir à financer l’achat d’une voiture de base.
A partir du premier jour d’abstinence, l’idée est de mettre dans une tirelire la somme allouée au paquet de cigarette. En quelques mois, la quantité d’argent sera conséquente.

<< COMPRENDRE
AGIR >>
Sur le même sujet :
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit