Publicité

QUESTION D'ACTU

Victoire

Les bienfaits de l'arrêt du tabac sur notre corps

Si l'arrêt du tabac est connu de tous comme un point positif pour notre santé, quels sont ses effets exacts et directs sur le corps ? Vous allez voir que certains sont immédiats.

Les bienfaits de l'arrêt du tabac sur notre corps Wavebreakmedia / istock

  • Publié 06.07.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Aujourd'hui en France, on compte environ 15 millions de fumeurs. Mais selon le dernier baromètre de Santé Publique France, la prévalence du tabagisme quotidien est passée de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017 dans l'Hexagone, soit une baisse de 2,5 points. Ce qui concrètement, représente un million de fumeurs quotidiens en moins en un an.

Une observation positive, encourageante, que l'on doit à une série de mesures telles que le Mois Sans Tabac, le paquet neutre ou encore les différentes hausses du paquet de cigarettes. Mais que ce passe-t-il dans votre corps lorsque vous arrêtez de fumer ?

Des effets immédiats sur l'organisme

Quel que soit vos habitudes de consommation, votre sexe ou votre âge, certains effets sont immédiats comme la disparition de la nicotine (24 heures après la dernière cigarette) et du monoxyde de carbone dans votre organisme.

"Résultat, très rapidement, vous ne courrez plus de risques de spasme et de thrombose, et arrêtez de réduire le taux d'oxygène dans votre sang lié au monoxyde de carbone, explique la Fédération française de cardiologie. Du point de vue de votre santé cardio-vasculaire, aucune autre démarche médicale ou chirurgicale ne pourrait donner des résultats plus efficaces et aussi peu coûteux que l’arrêt du tabac".

50% de risques en moins de faire un infarctus

Le goût et l'odorat s'améliorent 48 heures après la dernière cigarette, notamment parce que les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser. La respiration s'améliore 72 heures après, parce que les bronches commencent à se relâcher. Trois mois après le servage, "la toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement". 

>> A lire aussi : Tabagisme : 6 méthodes efficaces pour arrêter de fumer

Vous réduisez également votre risque d'avoir un infarctus du myocarde de 50% un an après le sevrage, un score remarquable quand on sait qu'il ne diminue par exemple que de 20% en traitant l'hypertension. Votre risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC) devient également le même que celui d’un non-fumeur.

Cinq ans après la dernière cigarette, votre risque de souffrir d'un cancer du poumon diminue presque de moitié. Des données encourageantes quand on sait que 90% de tous les cancers du poumon sont attribuables au tabagisme. Enfin, 10 ans après votre fameuse dernière cigarette, votre espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé. Une victoire.

Il est important de rappeler que si la dépendance physique au tabac disparaît en moyenne en quelques semaines, la dépendance psychologique est plus lente à s’estomper. Elle est souvent la plus dure à supporter. Mais économiser de l'argent (environ 2300 euros par an pour 6 paquets fumés par semaine) et augmenter son espérance de vie n'en valent-ils pas la peine ?

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité