>
>
Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves
Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves
Publié le 08.10.2019
Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves
byryo/iStock

Prééclampsie : PREVENTION

Quels sont les facteurs de risque de prééclampsie ?

Il est important de connaître les facteurs de risque de prééclampsie afin d’intensifier la surveillance et prévenir la prééclampsie :
- Première grossesse, ou grossesse multiple.
- Femme de plus de 40 ans.
- Femme ayant déjà souffert de prééclampsie ou existence de cas dans la famille.
- Antécédents médicaux d’obésité, d’hypertension artérielle, de diabète, de maladie rénale et auto-immune.

Comment prévenir la prééclampsie ?

Un des objectifs principaux des sept consultations prénatales obligatoires qui sont prévues chaque mois à partir du cinquième mois est de dépister une hypertension artérielle et la présence de protéines dans les urines.
Le but est de débuter un traitement antihypertenseur et anticonvulsivant précocement pour prévenir les complications.
Dans certains cas, quand le risque de prééclampsie est élevé, le médecin prescrit de l’aspirine à faible dose en prévention à partir du troisième mois de grossesse.

<< TRAITEMENT
PLUS D’INFOS >>

Publicité

Sur le même sujet :