>
>
Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves

Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves

Publié le 27.01.2017
Prééclampsie : une complication de la grossesse avec des risques graves
©123RF-Katarzyna Bialasiewicz

La prééclampsie est une maladie liée à la grossesse qui se manifeste par une hypertension artérielle et le passage de protéines dans les urines. En l’absence d’un traitement immédiat, des complications graves peuvent survenir et menacer la vie de la mère et de l’enfant.

Prééclampsie : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
Une maladie est dite « gravidique » lorsqu’elle est liée à la grossesse.
« L’hypertension gravidique » est une hypertension artérielle qui apparaît au cours de la grossesse sans élévation des protéines dans les urines.
« L’éclampsie » est caractérisée par une crise convulsive survenant chez une femme enceinte souffrant d’hypertension gravidique.
La prééclampsie est aussi nommée « toxémie gravidique »

Qu'est-ce que la prééclampsie ?

La « prééclampsie » est caractérisée par la survenue d’une hypertension artérielle (pression artérielle supérieure à 14/9) au cours de la deuxième moitié de la grossesse qui commence 20 semaines après les dernières règles. L’hypertension artérielle est associée à la présence de protéines dans les urines (supérieures à 300 mg/24 h). La prééclampsie peut aussi survenir dans les semaines qui suivent l’accouchement.
Le plus souvent, cette maladie guérit sans séquelle avec un traitement approprié, mais parfois ses conséquences peuvent être graves. Elle peut provoquer des complications rénales, hépatiques et cérébrales chez la mère, et un retard de croissance ou une prématurité du bébé.
Cette affection est nommée « prééclampsie » car une de ses complications les plus graves est « l’éclampsie » qui se manifeste par des crises convulsives potentiellement fatales.

Quelles sont les causes de la prééclampsie ?

Les causes de la maladie sont encore mal connues.
Un mauvais fonctionnement du placenta dû àdes anomalies de la formation des vaisseaux sanguins placentaires en est vraisemblablement responsable. Il provoque une souffrance du fœtus et agit sur les vaisseaux sanguins de la mère ce qui élève sa pression artérielle.
A cause des anomalies du placenta, le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments, son développement est gêné et un retard de croissance peut s’installer.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit