• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Guide

Sport pendant la grossesse : quelles sont les vraies bonnes pratiques ?

La ministre des Sports Roxana Maracineanu publie, en collaboration avec de nombreux professionnels de santé, un nouveau guide sur la pratique d’activités physiques et sportives pendant la grossesse. De quoi faire le tri dans les multiples conseils diffusés sur ce sujet. 

Sport pendant la grossesse : quelles sont les vraies bonnes pratiques ? :nensuria / istock.

  • Publié le 17.03.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il est bon pour la santé de la mère et du bébé de pratiquer une activité physique pendant la grossesse, sauf contre-indications.
  • Quelle que soit l’activité́ physique ou sportive pratiquée, l’intensité doit être modérée.

Si les Françaises consacrent déjà en moyenne moins de temps que les hommes aux activités physiques et sportives, la maternité reste souvent la période de leur vie où les femmes diminuent, voire arrêtent toute pratique sportive. Les recommandations des médecins en la matière sont plurielles, voire parfois contradictoires.

Réduire le risque d’accouchement prématuré ou de surpoids post-accouchement

"Même si l’idée n’est pas encore suffisamment ancrée dans notre société, la maternité ne signifie pas pour autant l’arrêt de toute activité physique et sportive, bien au contraire ! Que ce soit pour vous détendre, vous tonifier, contrôler votre prise de poids, adoucir les petits maux de la grossesse, vous pouvez et vous devez même continuer à bouger, si votre état de santé vous le permet bien sûr. N’oubliez pas que l’épanouissement du bébé passe aussi par celui de la maman !", clarifie Roxana Maracineanu, à l'origine d'un nouveau guide sur la pratique d’activités physiques et sportives pendant la grossesse.

Une activité physique modérée et régulière pendant la grossesse permet notamment de réduire de manière significative le risque d’accouchement prématuré ou de surpoids post-accouchement, et entraîne de véritables bénéfices pour le fœtus.

Quelles activités physiques pratiquer ?

Au premier trimestre, les femmes peuvent, selon le nouveau guide, continuer à pratiquer leur activité physique habituelle, mais sans rechercher la performance. Au deuxième trimestre, il faut éviter la compétition, les activités intenses et les sports de contact ou à risque de chute. A partir du 8ème mois, le gouvernement recommande de privilégier la marche, la gymnastique douce ou la natation.

"Quelle que soit l’activité́ physique ou sportive pratiquée, l’intensité doit être modérée pendant la grossesse", précise le guide. "Vous devez pouvoir parler pendant la pratique. La durée moyenne des séances est de 20 à 50 minutes", expliquent les professionnels de santé.

Ce qui doit stopper l'activité physique pendant la grossesse 

Attention cependant. Si l’un des symptômes ci-dessous se manifestent pendant ou après l’effort, il faut arrêter l’activité et demander sans tarder l’avis de la sage-femme ou du médecin :
• Essoufflement marqué qui persiste au repos.
• Sensation d’une fatigue intense.
• Étourdissement, évanouissement.
• Douleur dans la poitrine.
• Douleur ou gonflement d’un mollet.
• Faiblesse musculaire avec perte d’équilibre.
• Contractions utérines douloureuses ou régulières.
• Saignement vaginal, pertes de liquide.

Attention également : certaines pathologies ou conditions de grossesse interdisent la pratique de l’activité physique. Pour plus de renseignements, consultez le médecin en charge de votre grossesse.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité