• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : l’Anses dédouane les animaux de tout rôle dans la propagation du virus

Les scientifiques de l’Agence affirment que ni les animaux domestiques ni les animaux sauvages n'ont joué un rôle dans la propagation du nouveau coronavirus SARS-CoV-2.

Covid-19 : l’Anses dédouane les animaux de tout rôle dans la propagation du virus Eva Blanco/iStock

  • Publié le 20.11.2020 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les animaux peuvent être contaminés par le virus et développer des symptômes.
  • L’Anses recommande aux patients infectés par la Covid-19 de respecter les gestes barrières avec les animaux de compagnie.
  • Les propriétaires de chien plus susceptibles à 78% d’être touchées par la Covid-19, selon une étude espagnole.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentaire (Anses) met fin aux débats. Non, les animaux, domestiques ou sauvages, ne participent pas à la propagation du nouveau coronavirus SARS-CoV-2. L’Agence l’affirme dans un avis publié jeudi 19 novembre qui fait la synthèse des données et études scientifiques disponibles dans le monde entier. “À la lumière des éléments scientifiques actuellement disponibles […], les animaux domestiques et sauvages ne jouent pas, à ce jour, un rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du Sars-CoV-2 au niveau national, voire mondial”, a conclu l’Anses.

Les gestes barrières aussi avec les animaux

L’Agence confirme que les animaux peuvent être contaminés par le virus et développer des symptômes. Il convient donc de rester “particulièrement vigilant” car cela “pose la question d'un risque éventuel de constitution d'un réservoir animal autre que l'humain”, ajoute l’Anses. L’exemple des visons, seule espèce actuellement connue pour être à l’origine de contamination interespèces vers l'homme et le chat, montre qu’il ne faut pas prendre ce problème à la légère. Au Danemark, le gouvernement a annoncé début novembre l'abattage de ses plus de 15 millions d'animaux en raison de la découverte d'une mutation du virus, transmise à des humains et qui aurait pu menacer l'efficacité d'un vaccin.

Pour éviter tout risque, l’Anses recommande aux patients infectés par la Covid-19 de “respecter les gestes barrières” avec les animaux de compagnie “afin de limiter les risques d'infection de l'homme à l'animal, sans pour autant compromettre leur bien-être”. L’Agence ajoute qu’il serait souhaitable que les propriétaires portent un masque si le contact ne peut être évité. 

Les propriétaires de chien plus susceptibles à 78% d’être touchés par la Covid-19

Une étude espagnole, parue le 2 novembre dans la revue Environmental Research, avance que les propriétaires de chien seraient plus susceptibles à 78% d’être touchées par la Covid-19. Si les raisons derrière ce chiffre demeurent inconnues, les chercheurs estiment que cela peut être dû au fait que les propriétaires de chiens sont plus enclins à avoir des interactions sociales au cours des promenades quotidiennes qu’ils effectuent pour leur animal. Certains pensent que cela s’explique par le fait que le chien peut contaminer l’humain mais aucune preuve scientifique ne permet de l’affirmer avec certitude.

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité