• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : une nouvelle preuve d’efficacité du vaccin ROR

Selon de nouveaux travaux, les personnes ayant été vaccinées contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) auraient moins de risque de développer une forme grave de la Covid-19.

Covid-19 : une nouvelle preuve d’efficacité du vaccin ROR Pornpak Khunatorn/iStock

  • Publié le 24.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes ayant bénéficié du vaccin ROR contre la rougeole, les oreillons et la rubéole développeraient des anticorps spécifiques qui les rend moins à risque de développer une forme grave de la Covid-19.
  • Cette corrélation inverse entre Covid-19 et igG n'est en revanche pas constatée chez les personnes ayant attrapé précédemment l'une des trois affections dont protège le vaccin ROR.

Longtemps décrié par le mouvement "antivax" pour son lien supposé avec l’autisme, le vaccin ROR, qui protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole connaît un étonnant retour en grâce depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Alors qu’en septembre dernier, une étude observationnelle publiée dans la revue Allergy suggérait que les patients ayant bénéficié du vaccin ROR étaient moins à risque de développer une forme grave de la Covid-19, une nouvelle étude, cette fois-ci publiée dans mBio, une revue à accès libre de l'American Society for Microbiology, arrive à la même conclusion.

Dans ces nouveaux travaux, les chercheurs apportent une preuve supplémentaire en montrant que les immunoglobulines de type G (igG) des oreillons sont inversement corrélés à la gravité de la Covid-19 chez les patients ayant auparavant été vaccinés avec le vaccin ROR II produit par le laboratoire Merck. Le ROR II contient la souche Edmonston de la rougeole, la souche Jeryl Lynn (niveau B) des oreillons, et la souche Wistar RA 27/3 de la rubéole, précise l’étude.

"Nous avons constaté une corrélation inverse statistiquement significative entre les titres des oreillons et la gravité de la Covid-19 chez les personnes de moins de 42 ans qui ont été vaccinées avec le ROR II", affirme Jeffrey E. Gold, auteur principal de l’étude. Selon lui, le fait que les enfants reçoivent leur premier vaccin entre 12 et 15 mois, puis un deuxième entre 4 et 6 ans "pourrait également expliquer pourquoi les enfants ont un taux de cas de Covid-19 beaucoup plus faible que les adultes, ainsi qu'un taux de mortalité beaucoup plus faible".

Une corrélation inversement entre anticorps et Covid-19

Pour ces nouveaux travaux, les chercheurs ont recruté 80 sujets répartis en deux groupes. Dans le premier figuraient 50 sujets ayant développé des anticorps ROR provenant du vaccin ROR II. Le deuxième groupe de comparaison comprenait 30 volontaires n’ayant aucun antécédent de vaccination ROR II, mais ayant développé des anticorps contre les trois affections.

Les chercheurs ont constaté une corrélation inverse significative entre les anticorps d'oreillons et la gravité de la Covid-19 au sein du groupe ROR II. En revanche, aucune corrélation significative entre les igG d’oreillons et la gravité de la maladie n’a été relevée dans le groupe de comparaison. Aucune corrélation avec l’âge des participants ou la gravité de la rougeole, des oreillons et de la rubéole n’ont par ailleurs été constatée dans les deux groupes.

Dans le groupe ayant bénéficié du vaccin ROR II, des titres d'igG des oreillons de 134 à 300 UA/ml (n=8) n'ont été trouvés que chez ceux qui étaient fonctionnellement immunisés ou asymptomatiques. Tous ceux qui présentaient de légers symptômes de la Covid-19 avaient des titres d'igG inférieurs à 134 UA/ml (n=17). Tous ceux qui présentaient des symptômes modérés avaient des titres d'igG inférieurs à 75 UA/ml (n=11). Enfin, toutes les personnes qui ont été hospitalisées et qui ont eu besoin d'oxygène ont eu des titres d'igG d’oreillons inférieurs à 32 UA/ml (n=5).

Vacciner les personnes de plus de 40 ans

Pour David J. Hurley, professeur et microbiologiste moléculaire à l'Université de Géorgie, et co-auteur des travaux, cette corrélation inverse statistiquement significative entre les titres d'oreillons et la Covid-19 "indique qu'il y a une relation en jeu qui justifie une étude plus approfondie".

"Le vaccin ROR II est considéré comme un vaccin sûr avec très peu d'effets secondaires. S'il présente l'avantage ultime de prévenir l'infection par la Covid-19, d'empêcher la propagation de la Covid-19, d'en réduire la gravité, ou une combinaison de l'un ou de tous ces éléments, il s'agit d'une intervention à très haut rendement et à faible rapport de risque. La séropositivité maximale est obtenue par deux vaccinations à au moins 28 jours d'intervalle. D'après notre étude, il serait prudent de vacciner les personnes de plus de 40 ans, qu'elles aient déjà ou non des titres sériques élevés de ROR", conclut-il.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité