Publicité

QUESTION D'ACTU

Glyphosate

Alimentation : de l’herbicide découvert dans les céréales du petit déjeuner, faut-il s’inquiéter ?

Une étude révèle la concentration de glyphosate, le fameux herbicide commercialisé par Monsanto, dans les céréales du petit déjeuner. À quel point cela est-il dangereux pour la santé ? On fait le point.

Alimentation : de l’herbicide découvert dans les céréales du petit déjeuner, faut-il s’inquiéter ? Antonistock / iStock

  • Publié 26.08.2018 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Céréales du petit déjeuner, granolas, barres de céréales… Selon le Environmental Working Group (EWG), une association américaine, ces aliments seraient truffés de glyphosate. Depuis qu’ils ont publié une étude sur les taux de concentration d’herbicide dans ces produits alimentaires, les médias américains ont pointé du doigt les dangers pour notre santé, particulièrement pour celle des enfants.

De plus, le glyphosate a de nouveau fait la une des journaux, lorsqu’un jury californien a condamné Monsanto, qui commercialise le Roundup, à verser 289 millions d’euros à un jardinier atteint d’un cancer incurable. Selon le Centre international de recherche sur le cancer, le glyphosate est probablement cancérigène. Faut-il bannir les céréales de notre alimentation pour autant ? En réalité, tout est une question de dosage.

Des taux en dessous de la limite légale

Selon le site internet IFLScience, les 45 produits analysés par le Environmental Working Group ont des taux d’herbicide bien en dessous de la limite légale. Même si "légal" ne signifie pas "sécurité", la présence de glyphosate dans les céréales ne signifie pas "panique" non plus.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) limite strictement un milligramme de cette substance par kilogramme de poids corporel, et par jour. Un adulte moyen devrait alors consommer environ 1000 portions (soit 60 grammes) de céréales d’avoine par jour pour dépasser cette limite. À noter que dans l’Union européenne, la limite est divisée par deux. Elle est de 0,5 milligramme par kilogramme.

D’autres produits alimentaires concernés

Déjà l’année dernière, une étude de Générations Futures, une association anti-pesticides, dénonçait la présence d’herbicide dans les céréales du petit déjeuner. Des traces ont aussi été retrouvées dans certaines légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges) ou dans des pâtes. Au delà des risques de cancer, certaines études font le lien entre pesticides ou herbicides et des maladies, comme la maladie de Parkinson par exemple. Aussi, ces substances chimiques dans les fruits et légumes seraient dangereux pour la fertilité des femmes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité