Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Maladie de Parkinson : les personnes exposées à des pesticides ont un risque 250% plus élevé

Les cellules exposées au paraquat et au manèbe, deux pesticides couramment utilisés dans l’agriculture, opèrent une mutation génétique similaire à celle qui provoque la maladie de Parkinson. 

Maladie de Parkinson : les personnes exposées à des pesticides ont un risque 250% plus élevé Petmal / stock

  • Publié 24.05.2018 à 15h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Les personnes exposées au paraquat et au manèbe, deux pesticides couramment utilisés dans l’agriculture, courent un risque 250% plus élevé de développer la maladie de Parkinson, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Federation of American Societies for Experimental Biology.

Mutation génétique

"Jusqu'à présent, le lien entre les pesticides et la maladie de Parkinson reposait principalement sur des études animales et sur des recherches épidémiologiques qui ont démontré un risque accru chez les personnes exposées à des produits chimiques agricoles", a déclaré Scott Ryan, principal auteur de l’étude. "Nous sommes les premiers à enquêter sur ce qui se passe à l'intérieur des cellules humaines".

De fait, le professeur et son équipe ont établi que les cellules exposées au paraquat et au manèbe opéraient une mutation génétique similaire à celle qui provoque la maladie de Parkinson, et ce même quand la dose de pesticides absorbée par l’organisme est faible.

Les agriculteurs français ont ainsi 10% plus de chances de contracter la maladie que la population générale. En 2012, Bruno Le Maire - alors ministre de l'Agriculture - avait d’ailleurs officiellement reconnu la maladie de Parkinson comme étant une maladie professionnelle*.

25 000 nouveaux cas par an

La maladie de Parkinson est la maladie neurologique qui a le plus augmenté entre 1990 et 2015 : le nombre de ses victimes a doublé. Fin 2015, le nombre de patients parkinsoniens traités était de l’ordre de 160 000, avec environ 25 000 nouveaux cas par an, selon la dernière étude de Santé Publique France. 17% des nouveaux cas étaient âgés de moins de 65 ans. En 2030, le nombre de patients parkinsoniens aura augmenté de 56% par rapport à 2015, avec une personne atteinte sur 120 parmi celles âgées de plus de 45 ans.

L’âge moyen de décès des patients atteints de la maladie de Parkinson est de 84 ans : plus de 90% des décès ont lieu après 70 ans et ce, même si le taux brut de mortalité augmente rapidement après 65 ans. Les femmes et les jeunes malades ont plus de risque de mourir que les autres patients.

Les principales causes de décès chez les parkinsoniens sont les chutes et le développement d’une démence, deux complications fréquentes de la maladie neurologique. Les cancers tuent beaucoup moins au sein de cette catégorie de malades, qui ne fument généralement pas.

*Selon le texte, les agriculteurs doivent avoir été exposés au moins 10 ans aux pesticides et avoir ressenti les premiers symptômes un an après la fin de cette exposition pour qu'elle soit reconnue comme maladie professionnelle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité