• CONTACT
Publicité


LES MALADIES

Hépatite B : une maladie infectieuse du foie liée au sexe ou au travail

Hépatite B : une maladie infectieuse du foie liée au sexe ou au travail

Hépatite B : une maladie infectieuse du foie liée au sexe ou au travail
© 123RF-woodoo007
Publié le 05.01.2018

Hépatite B : VIVRE AVEC

Peut-on envisager le dépistage de l'hépatite B ?

Du fait de la difficulté à éradiquer la maladie lorsqu’elle est chronique, le dépistage de l'hépatite B peut s’envisager dans certaines circonstances qui recouvrent celles qui exposent à la transmission : les conjoints des personnes qui ont une hépatite B chronique, les personnes qui ont des partenaires sexuels multiples, qui ont un tatouage ou un piercing dans des conditions douteuses ou qui utilisent ou ont utilisé des drogues intraveineuses, celles qui reviennent d'un pays de forte endémie (Afrique, Asie du Sud-Est) et celles qui ont une activité professionnelle à risque (en contact direct avec des malades ou avec des liquides biologiques contaminés). Contactez votre médecin du travail.

Comment vivre avec une hépatite B chronique au quotidien ?

Le premier enjeu est de protéger sa famille et son entourage proche en cas d'hépatite B.
Il existe un vaccin contre l'hépatite B qui est efficace et bien toléré contrairement à sa réputation. Il permet de prévenir l'infection dans presque 100 % des cas. Il faut donc inciter son entourage à se faire dépister.
Si l’entourage n'est pas infecté par le VHB, il faut discuter de l'intérêt de la vaccination avec le médecin traitant car le risque de contamination est important pour le conjoint, du fait des rapports sexuels et pour la famille proche, du fait des objets du quotidien qui peuvent être contaminés pendant 7 jours suivant un contact avec les fluides corporels : rasoir, brosse à dents, ciseaux, coupe-ongles… En revanche, le VHB ne se transmet ni par la nourriture, ni par l'eau, ni par l'utilisation commune des toilettes.
Si le partenaire sexuel n’est pas vacciné contre le VHB, l'utilisation systématique du préservatif est indispensable pour empêcher sa contamination.
Le don du sang ou de sperme est impossible en cas d’hépatite chronique B.
Le suivi médical de l'hépatite B chronique est indispensable et il sera assuré par le médecin traitant, en collaboration avec l’hépato-gastro-entérologue. La surveillance de l'hépatite repose sur la mesure régulière de l'inflammation du foie (prises de sang, échographies...) et éventuellement le suivi de l'efficacité et de la tolérance du traitement.
En mars 2015, l’OMS a publié ses premières lignes directrices sur la prévention, les soins et les traitements à l’intention des personnes vivant avec une infection chronique par le virus de l’hépatite B. Ces recommandations font la promotion d’un usage simple et non invasif de tests diagnostiques pour évaluer le stade de la maladie hépatique et l’aptitude à bénéficier d’un traitement et définissent les priorités en matière de traitement pour les personnes parvenues à un stade avancé de la maladie hépatique et exposées à un risque important de décès.
Dans ce cadre, elles préconisent de traiter de préférence avec les analogues de nucléosides opposant l’obstacle le plus important à l’apparition d’une pharmaco-résistance (ténofovir et entécavir, et également entécavir chez les enfants de 2 à 11 ans) en première et seconde intentions.

L'hépatite B chronique peut être reconnue en affection de longue durée. Le médecin traitant pourra demander la reconnaissance de la maladie au titre d'une affection de longue durée (ALD).

<< PREVENTION
PLUS D'INFOS >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité