• CONTACT
Publicité


LES MALADIES

Plaies : ne pas hésiter à demander un avis médical

Plaies : ne pas hésiter à demander un avis médical

Plaies : ne pas hésiter à demander un avis médical
Vasyl Dolmatov/iStock
Publié le 11.07.2016
Mots-clés :

Plaies : QUE FAIRE ?

Que peut-on faire en cas de plaie ?

Il faut d’abord évaluer la gravité de la plaie : quelle est sa taille ? Sa profondeur ? A-t-elle été provoquée par un objet coupant ou pointu ? existe-t-il un saignement ?
Toute plaie grave doit être considérée comme une urgence et être prise en charge par des secours médicalisés.
En l’absence de signes de gravité, la plaie doit être nettoyée à l’eau du robinet et au savon, puis rincée à l’eau courante. Un simple pansement avec une compresse stérile est appliqué pour protéger la plaie qui peut aussi être laissée à l’air libre. Il est possible de faire une désinfection par un antiseptique liquide après le nettoyage si la plaie est petite. En cas de plaie très ouverte, elle va nécessiter une suture et il vaut mieux éviter autre chose qu’un antiseptique incolore.
Les antiseptiques les plus couramment utilisés sont les produits à base de Chlorhexidine ou d’hexamidine, ainsi que les dérivés du chlore et de l’iode. L’association de plusieurs antiseptiques doit toujours être évitée car, au mieux, elle risque d’annuler leurs effets réciproques et, au pire, elle peut entraîner la formation de composés chimiques irritants. Il faut préférer les formes unidoses ou les petits flacons (car une fois ouverts, les antiseptiques peuvent, paradoxalement, être contaminés). Il est important de respecter soigneusement les modes d’emploi (pur ou dilué, rinçage, date de péremption).
En cas de saignement, il faut comprimer la plaie avec un linge propre pendant quelques minutes pour le stopper. Si l’hémorragie persiste, il faut continuer la compression jusqu’à l’arrêt du saignement et s’adresser aux urgences en cas d’échec. La pose de garrot est déconseillée.
Dans tous les cas, le carnet de vaccination doit être consulté pour vérifier la validité de la vaccination contre le tétanos.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter rapidement un médecin :
- Quand la plaie est profonde et nécessite une suture ou un collage pour rapprocher les berges.
- En cas de risque de lésion d’un nerf ou d’un tendon, par exemple les plaies de la main.
- Si la plaie est causée par un objet pointu : il est alors difficile d’en évaluer la profondeur et la gravité.
- En cas de plaie du visage ou d’une articulation.
- Si l’hémorragie persiste malgré la compression, si elle est en jet, pulsatile (lésion artérielle).
- En cas de morsure.
- Quand la vaccination antitétanique n’est pas à jour.

<< COMPRENDRE
PLUS D’INFOS >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES