• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Antibiorésistance

Des scientifiques développent un hydrogel pour soigner les plaies

Des scientifiques suédois ont développé un hydrogel naturel capable de neutraliser les bactéries dans des plaies infectées ainsi que de réduire la réaction inflammatoire. 

Des scientifiques développent un hydrogel pour soigner les plaies Srisakorn

  • Publié le 12.01.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La résistance aux antibiotiques est devenue un fléau d’une ampleur telle que l’Organisation mondiale de la Santé la considère comme "l’une des plus graves menaces de santé qui pèsent sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement".

Pour enrayer ce phénomène, la communauté scientifique et médicale développe des traitements alternatifs aux antiobiotiques à travers le monde entier. À l’instar de ces nouveaux travaux publiés dans Science Translational Medicine et réalisés par des chercheurs de l’université de Lund (Suède), qui ont développé un hydrogel naturel destiné à soigné les plaies (brûlures, cicatrices chirurgicales) en neutralisant les risques d’infection. 

Le gel, qui contient un peptide dérivé de la thrombine, le TCP-25, a été conçu pour tuer les bactéries multi-résistantes, phénomène à l’origine de l’antibiorésistance. Les scientifiques auteurs des travaux ont montré que les peptides contenus dans le gel peuvent inactiver les lipopolysaccharides (LPS), qui se trouvent dans les parois cellulaires des bactéries et qui déclenchent une réaction inflammatoire. Cette réaction est un élément essentiel du système immunitaire, qui réagit rapidement pour combattre les bactéries.

Une piste pour soigner les infections oculaires 

Alors qu'une inflammation grave et incontrôlée inhibe la guérison des plaies, le gel permettrait de diminuer la réponse inflammatoire dans les 24 heures suivant le traitement, puis de réduire  les niveaux bactériens sur une période de 3 à 4 jours.

"Nous avons conçu un tout nouveau type de traitement qui utilise les principes propres à la nature en tuant non seulement les bactéries mais aussi en agissant comme un immunomodulateur", explique Manoj Puthia, chercheur à l'université de Lund et auteur principal de l’étude. 

Les scientifiques espèrent désormais collaborer avec la société in2cure AB afin de faire approuver le gel pour une utilisation dans des études cliniques impliquant des patients souffrant de brûlures.  

"Nous examinerons également la possibilité de développer de nouveaux médicaments à base de peptides pour les infections oculaires et les infections d'autres organes internes. Cela pourrait devenir une nouvelle façon de traiter à la fois l'infection et l'inflammation sans utiliser d'antibiotiques", précise Artur Schmidtchen, professeur de dermatologie et de vénérologie à l'université de Lund, qui a participé à l'étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité