Publicité

MIEUX VIVRE

Gènes BRCA1 et BRCA2

Mastectomie : Angelina Jolie suivie par des plus en plus de femmes

Deux après la révélation d'Angelina Jolie, le nombre de double mastectomie a fortement augmenté en Grande Bretagne. 

Mastectomie : Angelina Jolie suivie par des plus en plus de femmes Theo Kingma/REX Shutter/SIPA

  • Publié 28.11.2015 à 07h50
  • |
  • |
  • |
  • |


L’effet Angelina Jolie se confirme. Deux ans après son intervention très médiatisée, le nombre de double mastectomie préventive a plus que doublé en Grande-Bretagne, selon un commentaire publié ce mercredi dans le journal Breast Cancer Reasearch.
L’actrice américaine a révélé en mai 2013 avoir subi une double mastectomie en prévention du cancer du sein auquel son patrimoine génétique l’exposait. Porteuse d'une mutation des gènes BRCA 1, son risque de développer un cancer du sein était de 87 %, avait-elle déclaré.

« Au Centre de prévention du cancer du sein de l’hôpital universitaire du sud de Manchester, nous avons observé une nette augmentation du nombre de femmes ayant recours à la double mastectomie préventive, ceci a débuté 9 mois après la révélation d’Angelina Jolie », explique Gareth Evans, professeur de génétique clinique et auteur principal de ce commentaire.

Un effet sur le long terme

Intrigués par cette tendance à la hausse, les médecins britanniques ont comparé le nombre d’interventions pratiquées avant et après l’annonce de l’actrice. Ainsi, entre janvier 2014 et juin 2015, 83 opérations ont eu lieu alors qu’entre janvier 2011 et juin 2012, 29 chirurgies mammaires préventives ont été réalisées.

« Bien que nous n’ayons pas analysé la motivation des femmes, la corrélation suggère que cette montée en flèche peut être attribuée à “l’effet Angelina“ », affirme le médecin qui ajoute que celui ne s’essouffle pas et qu’il conduit également à une hausse des consultations.

Par ailleurs, l’annonce d’Angelina Jolie semble avoir eu un impact particulier sur les femmes, qui comme elle, sont porteuses des mutations génétiques BRCA1 et BRCA2. Au Centre de prévention du cancer du sein de l’hôpital universitaire du sud de Manchester, le nombre d’opérations chez ces femmes est passé de 17 à 31 au cours de la même période de temps. Ce geste radical a également été choisi par les femmes à risques non porteuses des mutations : entre janvier 2014 et juin 2015, 12 patientes ont été opérées contre 52 entre janvier 2011 et juin 2012.

Un message d'espoir

Les Françaises aussi ont entendu le message de la femme de Brad Pitt. Dans l’Hexagone, seulement 5 % des femmes subissent une ablation préventive des seins et 120 000 femmes ignorent si elles sont porteuses ou non des mutations BRCA1/2. Bien qu’aucune donnée ne permette pas encore d’évaluer l’effet Angelina, les consultations génétiques sont submergées de demandes.

L’action d’Angelina Jolie a permis d’éveiller les consciences, sensibiliser les femmmes et pousser celles qui n’osaient pas consulter. Mais peut-être plus que la médiatisation de son opération, c’est le fait que l’actrice continue à jouer son rôle de femme, de mère et d’épouse qui facilite la discussion autour de cette intervention et fait disparaître, en partie, les craintes des femmes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité