• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Prévention

Le vaccin BCG protégerait bien au-delà de la tuberculose

Des chercheurs australiens démontrent comment l’immunité des enfants évolue juste après la vaccination BCG, assurant une protection contre d’autres germes que la tuberculose.

Le vaccin BCG protégerait bien au-delà de la tuberculose Manjurul/iStock


  • Publié le 23.08.2022 à 15h31
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La vaccination BCG n’est plus obligatoire, juste recommandé en France depuis 2007.
  • Le taux de couverture est aujourd'hui à 58% selon les chiffres de Santé Publique France.

Un vaccin aux multiples bienfaits ! D’après une étude australienne publiée dans Science, le vaccin BCG protégerait bien au-delà de la tuberculose.

Vaccins "vivants"

C’est une information connue depuis plus d’un siècle mais dont on ignorait encore le mécanisme, et cette étude change la donne.

D’après les chercheurs, quand on inocule in vitro en laboratoire, deux souches différentes de BCG elles modifient l’ADN des globules blancs pour 14 mois mais en plus, ces souches modifient la moelle osseuse qui elle-même génèrera de futurs globules blancs, lesquels protègent contre d’autres virus, bactéries et champignons.

Cette protection s’observe avec tous les vaccins dits "vivants", inoculés avec le virus encore actif comme le vaccin contre la poliomyélite dans sa version "buvable", ou encore le vaccin contre la rougeole-oreillon-rubéole.

Effets secondaires bénéfiques

Comme le rapporte France Info, à l'institut Pasteur à Lille, le professeur Camille Locht, directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) est en train de mettre au point un nouveau vaccin, vivant lui aussi, contre la coqueluche et qui protégerait de l’asthme, d’après ses observations sur les rats vaccinés.

Cette question des vaccins aux effets secondaires bénéfiques fait redouter l’arrêt de la mise sur le marché de certains vaccins qui pourrait provoquer une reprise de la mortalité chez les enfants. C’est notamment le cas du vaccin polio buvable qui sera prochainement retiré du marché et du vaccin BCG, dont la production est abandonnée par le dernier producteur français, Sanofi.

"Réduire le nombre de cas"

Concernant le vaccin BCG en particulier, une l’étude de l’académie des sciences (PNAS) – équipe américano-britannique – avait conclu qu’il "aurait pu réduire le nombre de cas, les hospitalisations et la mortalité Covid durant l’hiver 2020 aux États-Unis". En effet, lors d’un test aux Etats-Unis sur l’effet éventuel "positif" de ce vaccin sur le diabète, il n'y a eu aucun cas de Covid dans le groupe qui avait reçu trois doses de BCG, à l'inverse du groupe non vacciné.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES