• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Deux médecins décédés de Covid-19 dans le Grand Est

En première ligne face au Covid-19, les médecins ont enregistré leurs premiers décès. Dans le Grand Est, deux médecins ont succombé au virus, portant le total à trois médecins morts depuis l’arrivée de la pandémie en France.

Deux médecins décédés de Covid-19 dans le Grand Est gorodenkoff/iStock

  • Publié le 23.03.2020 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Trois médecins infectés par le SARS-CoV-2 sont décédés en France
  • Deux d'entre-eux exerçaient dans la région Grand-Est, le troisième dans le département de l'Oise

Deux médecins originaires du Haut-Rhin et de Moselle sont décédés ce week-end à cause d’une infection au Covid-19. Au total, ce sont trois médecins morts depuis l’arrivée du coronavirus en France. Un premier médecin urgentiste de 67 ans a succombé au virus à Compiègne (Oise) samedi 21 mars. Il est décédé après avoir été transféré à Lille.

Deux médecins morts dans l’exercice de leur fonction

Les deux nouvelles victimes dans le corps médical viennent du Grand Est. À Mulhouse (Haut-Rhin), Jean-Marie Boegle, gynécologue obstétricien de 66 ans, est mort “des suites” du Covid-19, a indiqué dans un communiqué la clinique du Diaconat. Il exerçait dans cette clinique depuis 35 ans. “Il avait contracté le virus auprès de l’une de ses patientes lors d’une consultation au sein de son cabinet”, ajoute le communiqué de la clinique. Alors qu’il ne se sentait pas bien, il s’est fait hospitaliser à l’hôpital de Beaune (Côte d’Or) avant d’être transféré au CHU de Dijon où il est décédé.

Le second médecin à être mort ce week-end s’appelle Sylvain Welling. Ce généraliste de 60 ans vivait en Moselle et est décédé à l’hôpital de Saint-Avold où il avait été admis pour des “problèmes respiratoires”, a indiqué Gilbert Weber, maire de la commune mosellane de L’Hôpital, où le médecin exerçait. Il a été admis jeudi dans l’établissement avant de succomber au Covid-19 samedi 21 mars dans le service de réanimation.

Le Grand Est, région très touchée

Dans la région du Grand Est, l’un des principaux foyers de contamination, la situation continue de s’aggraver. Les services de réanimation des hôpitaux de Colmar et Mulhouse y sont saturés. Cette seule région compte, selon les chiffres de dimanche 22 mars, 1 977 personnes hospitalisées pour 271 personnes mortes depuis le début de l’épidémie. Il s’agit de la deuxième région comptant le plus de cas, derrière l’Île-de-France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité