Publicité

QUESTION D'ACTU

Pèlerinages de la Mecque

Coronavirus : pourquoi l'Arabie saoudite s'inquiète

Le pèlerinage de la Mecque, le plus important rassemblement au monde, favorise le risque d’épidémie de maladies infectieuses. C'est ce que rappelle l'InVS et ce que redoute l'Arabie saoudite.

Coronavirus : pourquoi l'Arabie saoudite s'inquiète EL DAKHAKHNY/SIPA

  • Publié 15.07.2013 à 20h14
  • |
  • |
  • |
  • |


De bonnes raisons d'avoir peur ? Dans son dernier bulletin sur les risques sanitaires liés aux deux pèlerinages à La Mecque, l'Institut de veille sanitaire rappelle les raisons pour lesquelles l'Arabie saoudite peut redouter les grands rassemblements prévus à La Mecque. Cette année le Hadj (grand pèlerinage), et la Umra (petit pèlerinage) seront surveillés de près par les autorités sanitaires. La menace d'une propagation du nouveau coronavirus pèse sur l'Arabie saoudite.

 

Le Hadj représente le plus grand rassemblement populationnel annuel dans le monde. Pour l’année 2011, le département central de statistiques et d’information du Royaume d’Arabie Saoudite a recensé près de 3 millions de pèlerins pour le Hadj. La Umra peut être réalisée en dehors de la période officielle du Hadj pendant le reste de l’année. On note cependant un pic d’affluence pendant le mois du ramadan. 
Alors, à l'occasion de tels regroupements, l'Invs rappelle que "la proximité de millions de personnes venus du monde entier dans un espace géographique restreint et une période limitée favorisent le risque d’épidémie de maladies infectieuses". 

C'est pourquoi l'Institut émet des recommandations destinées aux voyageurs pour limiter les risques de transmission de ce virus. Parmi elles, les mesures classiques d’hygiène, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Il est aussi conseillé d’éviter tout contact avec les animaux, en l’absence de données disponibles sur les réservoirs potentiels du virus.


Et visiblement, l'Arabie saoudite a pris la mesure de ce risque et déconseille depuis dimanche aux pèlerins les plus fragiles de ne pas effectuer ces pèlerinages. Les autorités saoudiennes viennent ainsi de le déconseiller aux personnes âgées ainsi qu'à celles atteintes de maladies chroniques (diabète, problèmes respiratoires, etc). Cette recommandation vaut également pour les femmes enceintes et les enfants qui avaient prévu d’effectuer les pèlerinages. Ces "mesures préventives spéciales pour le coronavirus MERS" ont pour but de limiter la propagation du virus et donc d’éviter sa mutation.
Enfin, l'Organisation mondiale de la santé ne préconise toujours aucune restriction de voyage, même si l'autorité demande une nouvelle fois aux autorités sanitaires de suivre avec la plus grande attention tout cas de personne présentant les symptômes propres au MERS: toux, essoufflement, gêne respiratoire, fièvre supérieure à 38°C, voire insuffisance rénale.

Au dernier bilan, 81 personnes ont été touchées dans le monde par ce coronavirus, parmi elles 45 sont décédées dont 38 en Arabie saoudite.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité