Publicité

QUESTION D'ACTU

Virus proche du Sras

Coronavirus : deux tiers des patients décèdent

Le taux de mortalité élévé du nouveau coronavirus (65%) préoccupe une équipe d'infectiologues. Pour ces experts, la transmission rapide du virus est un risque important en milieu hospitalier.

Coronavirus : deux tiers des patients décèdent ANAT GIVON/AP/SIPA

  • Publié 21.06.2013 à 11h05
  • |
  • |
  • |
  • |


La menace du nouveau coronavirus pèse sur les hôpitaux ! En effet,  le Mers-CoV, apparu en 2012 en Arabie Saoudite, représente un risque important en milieu hospitalier car il se transmet rapidement, selon une équipe d'investigation internationale qui s'est rendue en Arabie saoudite et a rapporté ses observations dans le New England Journal of Medecine. Mais ce qui préocuppe encore davantage ces scientifiques, c'est le taux de mortalité impressionnant de ce virus.

 

Mandatée par le ministère de la Santé saoudien, cette équipe internationale d'infectiologues a analysé 23 cas confirmés en laboratoire d'infection par le Mers-CoV survenus dans la région d'Al-Hasa, une province de l'Est de l'Arabie saoudite, entre le 1er et le 23 mai. Parmi ces malades, 21 personnes ont été contaminés par transmission interhumaine au sein de quatre services hospitaliers de cette région (dont une unité de soins intensifs et un service de dialyse). Et le 12 juin, jour de la fin des observations des experts, 65% de ces patients étaient morts. Conclusion des chercheurs, « le taux de mortalité de ce nouveau coronavirus est jugé préoccupant, car il apparaît bien supérieur à celui du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), qui était de l'ordre de 8% ». 

Et les inquiétudes des chercheurs viennent justement de cette transmission qu'ils qualifient de « rapide », mais aussi du taux d'attaque important constaté dans le service de dialyse. Ces deux éléments soulèvent « des préoccupations substantielles sur le risque de transmission virale dans les établissements de soins », estime l'équipe d'infectiologues.
A l'approche d'évènements religieux qui auront lieu bientôt en Arabie saoudite (ramadan cet été, pèlerinage en octobre 2013) et qui vont attirer un nombre important de fidèles, les hôpitaux saoudiens ont une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Les autorités sanitaires du pays ont d'ailleurs confié récemment leur inquiétude.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombrait en début de semaine 64 cas d'infection par le nouveau coronavirus Mers-CoV ayant entraîné la mort de 38 personnes depuis septembre 2012.







Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité