Publicité

QUESTION D'ACTU

Médecine douce

Méditation de pleine conscience : une voie pour soulager les douleurs chroniques

Méditer en pleine conscience permettrait de réduire la sévérité des douleurs chroniques et leur impact sur la vie de tous les jours. Cette méthode est prometteuse pour les personnes chez qui les thérapies actuelles ne fonctionnent pas. 

Méditation de pleine conscience : une voie pour soulager les douleurs chroniques Poike/istock

  • Publié 01.02.2019 à 13h40
  • |
  • |
  • |
  • |


La méditation est connue pour permettre d’accéder à une forme de bien-être mental, mais elle serait aussi efficace pour réduire le mal-être physique, comme les douleurs chroniques. Des chercheurs canadiens publient les résultats de leur recherche dans le British Medical Journal. Ils montrent que la méditation en pleine conscience peut être plus efficace que les thérapies cognitivo-comportementales. 

Les multiples bienfaits de la méditation

Selon le médecin-psychiatre Christophe André, la méditation en pleine conscience consiste à se focaliser sur l’instant présent : notre respiration, nos pensées, nos sensations corporelles, les odeurs, les bruits, etc. Il s’agit d’une posture de contemplation, où l’on ne juge pas. Depuis plusieurs années, des études s’intéressent aux bienfaits de cette technique. Elle serait capable de réduire l’anxiété et le rythme cardiaque, d’apaiser les femmes infertiles voire même de faciliter la perte de poids. 

Des douleurs musculosquelettiques 

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs canadiens se sont appuyés sur 21 recherches déjà réalisées sur la méditation en pleine conscience et les thérapies cognitivo-comportementales. Cela leur a permis de rassembler les données de près de 2 000 patients. La majorité d’entre eux était des femmes âgées de 35 à 65 ans et souffrait de douleurs musculosquelettiques.

Les scientifiques ont constaté que les effets de la méditation en pleine conscience étaient similaires à ceux des thérapies cognitivo-comportementales. Ces deux méthodes permettent de réduire l’intensité des douleurs et les symptômes dépressifs. Pour les chercheurs, cela pourrait être une alternative efficace pour les patients qui ne trouvent aucun bénéfice aux thérapies cognitivo-comportementales. En France, 12 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques, et la plupart d’entre elles ne reçoivent pas de traitement approprié. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité