Publicité

QUESTION D'ACTU

Détox post-Noël

Fêtes de fin d’année : 5 conseils pour se remettre du repas de Noël

Entre le foie gras et la bûche, notre organisme est souvent mis à rude épreuve pendant les fêtes de fin d’année. Voici 5 conseils détox à suivre pour vous remettre des excès de Noël.

Fêtes de fin d’année : 5 conseils pour se remettre du repas de Noël boggy22/iStock

  • Publié 26.12.2018 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Petits fours, saumon fumé, foie gras, chapon, fromage, bûche, chocolats … En ces fêtes de fin d’année, difficile de manger léger ! Ce qui n’est pas forcément au goût de notre organisme. Pendant une semaine, entre Noël et le Nouvel An, ce dernier est soumis à un rythme intense de repas riches et alcoolisés qui l’obligent à travailler davantage. Résultat : il n’est pas rare que nous nous sentions lourds, ballonnés, et que de désagréables symptômes comme une digestion difficile, des maux de tête ou de disgracieux boutons n’apparaissent.

"Pendant les réveillons, ce qui va être le plus pesant, ce sont les excès d’aliments gras et sucrés et l’alcool qui vont beaucoup mobiliser notre organisme, introduit la nutritionniste. D’autre part, on mange trop sur une période trop courte", explique à 20 Minutes la médecin nutritionniste Corinne Chicheportiche-Ayache. C’est alors le signe qu’il faut faire une pause. Voici 5 conseils à suivre pour remettre d’aplomb votre organisme après un repas trop copieux.

Éviter les restes

Cela semble évident, et pourtant… Combien d’entre nous se font tenter par les restes de saumon ou de dinde aux marrons pour les repas suivant le réveillon ? Pour éviter tout souci d’ordre intestinal, mieux vaut donc faire l’impasse sur le dernier morceau de foie gras. "Le lendemain de Noël, on ne se précipite pas sur les restes et on ne commet pas les mêmes excès que la veille", conseille pour Le Point Florence Foucaut, diététicienne, nutritionniste et membre de l'Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN). Pour sa part, Corinne Chicheportiche-Ayache recommande "aux personnes qui reçoivent de donner tout ce qui reste parce que si on prolonge les excès d’un soir par des toasts au foie gras le lendemain, on risque de continuer à stocker".

Manger léger

Pas question non plus dès le lendemain de Noël d’opter pour une entrecôte-frites. Histoire de s’alléger et de faire du bien à son foie, on opte pour des aliments riches en fibres et en vitamines comme les légumes et les fruits, qui aident à drainer l’organisme. L’idéal ? Les cuire à la vapeur pour conserver leurs nutriments. Chou, brocoli, poireau, fenouil, céleris ou radis noir : on privilégie ces légumes de saison, réputés pour leurs vertus détoxifiantes. Il est aussi possible de les consommer rôti, sautés à la poêle ou en soupe, à condition de ne pas ajouter trop de matière grasse ! Les fruits, riches en vitamine C, en fibres et en antioxydants sont aussi les amis des lendemains de fête, tout comme les céréales complètes, les légumineuses et "les yaourts enrichis en ferments lactiques qui vont aider au bon confort digestif", explique Corinne Chicheportiche-Ayache.

Bien s’hydrater

Quand on a trop mangé mais aussi bu plus d’alcool qu’à l’accoutumée, il est conseillé de se réhydrater en buvant de 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Thé vert, tisanes détox, décoction au gingembre sont recommandés, tout comme les eaux gazeuses peu salées. En revanche, on évite le café : en raison de ses propriétés diurétiques, il risque de davantage déshydrater et d’occasionner des maux de tête. Mieux vaut aussi s’abstenir de consommer des sodas ou des jus de fruits, trop sucrés, pendant quelques jours.

Zapper l’alcool

Pour éliminer les toxines accumulées pendant le repas de Noël, il est primordial de prendre soin de son foie, qui est l’organe qui filtre les toxines. L’idéal est donc de lui offrir, du moins entre Noël et le jour de l’An, un break. Pour cela, on évite de boire de l’alcool, le temps qu’il élimine les excès des deux derniers jours.

Faire de l’exercice

Nul besoin de courir pendant des heures sur un tapis de course à la salle de sport… à moins que vous n’y teniez vraiment. Pour les moins téméraires, une balade digestive après le repas est toute indiquée. Elle permet de faire une pause salutaire entre deux repas et de nous éviter de somnoler. Les jours suivant le réveillon, on tache tant que possible de "se bouger", en marchant, en faisant des exercices de pilates, voire en s’octroyant un petit jogging. "Se bouger aidera également votre corps à récupérer rapidement et à se préparer pour affronter la soirée du réveillon du jour de l'an", affirme Florence Foucaut.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité