Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé bucco-dentaire

Hypertension artérielle : les femmes âgées perdant des dents sont plus à risque

Selon une nouvelle étude américaine, les femmes ménopausées ayant perdu une ou plusieurs dents encourent un risque de 20% plus élevé de l’hypertension artérielle. 

Hypertension artérielle : les femmes âgées perdant des dents sont plus à risque Zinkevych/iStock

  • Publié 04.12.2018 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les maladies parodontales ont beau être responsables d’environ 40% des extractions dentaires et concerner près de la moitié de la population adulte, elles ne doivent pas être prises à la légère.

Déjà connues pour être liées à un sur-risque de maladie cardiovasculaire et soupçonnées d’être à l’origine de la maladie d’Alzheimer, ces maladies infectieuses augmentent aussi le risque d’hypertension artérielle chez les femmes ménopausées.

C’est ce qu’avance une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Hypertension. Selon ses auteurs, les femmes ménopausées ayant perdu une dent ou plus ont un risque supplémentaire de 20% de développer de l’hypertension artérielle.

Les mauvaises habitudes alimentaires pointées du doigt

Une maladie parondontale (ou parodontite) est une maladie d’origine infectieuse qui touche et détruit les tissus de soutien des dents. Il s’agit généralement d’une pathologie lente, qui évolue sur plusieurs dizaines d’années et causée par la stagnation de bactéries dans la plaque dentaire, qui crée une réaction inflammatoire sur les gencives et les os. Si elle peut être ralentie au quotidien grâce à une hygiène dentaire et buccale minutieuse, la parodontite ne se guérit malheureusement pas.

Afin d’étudier le lien entre perte de dents et sur-risque d’hypertension, les chercheurs ont mené une étude observationnelle auprès de 36 692 femmes ménopausées, suivies chaque année de 1998 à 2015.

Les résultats ont mis en évidence une association évidente entre la perte de dents et le risque d’hypertension. Pour les femmes ayant perdu une ou plusieurs dents, le risque de développer de l’hypertension est 20% plus élevé que chez les autres femmes.

Comment l’expliquer ? Les scientifiques avancent plusieurs raisons. En premier lieu celle de l’alimentation : lorsque les personnes perdent des dents, elles peuvent modifier leur régime alimentaire en privilégiant les aliments plus mous et souvent plus transformés. Ces aliments sont réputés pour leur impact négatif sur la santé cardiovasculaire et peuvent entraîner un risque plus élevé d’hypertension.

La perte de dents : un facteur de risque supplémentaire pour l’hypertension

Pour les auteurs de l’étude, si les résultats de l’étude suggèrent une relation incertaine entre maladie parodontale et hypertension, il est toutefois probable que les femmes ménopausées âgées et perdant leurs dents représentent un groupe à facteur de risque plus élevé en ce qui concerne l’hypertension artérielle.

Ils suggèrent ainsi qu’une amélioration de l’hygiène dentaire pourrait diminuer ce risque, de même que des mesures préventives comme la surveillance étroite de la tension artérielle, le suivi d’un régime alimentaire plus sain, la pratique d’une activité physique et la perte de poids.

Ils concluent que la perte de dents devrait servir de signe d’alerte clinique pour un risque accru d’hypertension. "Ces résultats suggèrent que la perte de dents pourrait être un facteur important dans le développement de l'hypertension. Des recherches plus poussées pourraient nous aider à déterminer les mécanismes sous-jacents par lesquels ces deux maladies communes sont associées", conclut Jean Wactawski-Wende, principale auteure de l’étude et professeure d’épidémiologie et de santé environnementale à la State University of New York.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité