Publicité

QUESTION D'ACTU

Annonce officielle de l'OMS

Ebola : la Guinée fête la fin de l’épidémie

La Guinée a été officiellement déclarée libre du virus Ebola après 42 jours sans contamination. Des célébrations s'organisent dans tout le pays. 

Ebola : la Guinée fête la fin de l’épidémie Baba Ahmed/AP/SIPA

  • Publié 29.12.2015 à 13h19
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est de là qu’est partie l’épidémie d’Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest, en décembre 2013. Deux ans après la mort du patient zéro, la Guinée, marquée par un lourd bilan (2500 morts), peut officiellement se déclarer libre du virus sur son territoire. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient d’en faire l’annonce solonelle.  

42 jours sans nouveau cas

Ce lundi, le pays a en effet célébré son 42ème jour sans nouvelle contamination. Ce délai correspond à deux périodes de 21 jours (la durée d’incubation du virus), à partir du dernier test négatif réalisé sur un patient guéri – soit le 16 novembre pour la Guinée.    

Dans un communiqué, l’OMS s’est réjouit de cette situation, soulignant que « la fin des contaminations en Guinée constitue un tournant dans la lutte contre l’épidémie en Afrique. C’est la première fois que les trois pays sont parvenus à interrompre la chaîne originale de transmission du virus ».

Fraîchement réélu à la tête du pays, le président guinéen Alpha Condé a promis des fêtes et des rassemblements à sa population « fatiguée » par deux années d’une épidémie qui aura décimé des familles entières – 6200 enfants guinéens sont orphelins - et mis à mal l’économie nationale. Sur les réseaux sociaux, la population exprime son soulagement ; un peu partout, les célébrations s’organisent.

 

 

 

Surveillance renforcée

Pour autant, la bataille contre Ebola n’est pas gagnée et mérite la plus grande attention. Pour s’en convaincre, il suffit de rappeler le cas du Liberia, où un mois après l’annonce de la fin de l’épidémie dans le pays en mai, cinq personnes ont été contaminées et deux sont décédées.  De même, un adolescent de 15 ans a perdu la vie fin novembre, deux mois après une nouvelle annonce de fin d’Ebola.

La vigilance sera donc de mise ces prochains mois. La Guinée entre désormais dans une période de « surveillance renforcée » qui s’étendra sur 90 jours, précise l’OMS. Il s’agira de s’assurer qu’aucun cas ne se déclare, et en cas d’infection, d’éviter toute nouvelle contamination.  

Cette vigilance apparaît d’autant plus nécessaire que le virus peut persister dans l’organisme pendant plusieurs mois. Des études ont ainsi révélé la présence d’Ebola dans le sperme de patients guéris, jusqu’à douze mois après leur contamination.

Sur les 28 600 cas recensés depuis le début de l’épidémie, la fièvre hémorragique aura tué 11 300 personnes. Le 7 novembre dernier, l’OMS a également déclaré la fin de l’épidémie Ebola en Sierra Leone.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité