>
>
Lombalgie aiguë : soulager le mal de dos et maintenir une activité

Lombalgie aiguë : soulager le mal de dos et maintenir une activité

Publié le 11.08.2015
Mise à jour 06.02.2016
Lombalgie aiguë : soulager le mal de dos et maintenir une activité
© 123RF-Seoterra

Mal de dos brutal et siégeant au bas du dos, les lombalgies aiguës, ou lumbagos quand elles sont associées à une contracture musculaire, guérissent en quelques jours si l’on soulage activement la douleur. Le repos au lit n'est pas spécialement recommandé, car il favorise le "déconditionnement musculaire" et le risque d'évolution vers une forme chronique de la maladie.

Lombalgie aiguë : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
La lombalgie aiguë est également appelée lumbago, mal de dos, mal aux reins ou encore tour de rein. Dans la majorité des cas, elles sont dues à une détérioration du disque situé entre deux vertèbres dans le bas du dos.

Qu'est-ce que la lombalgie aiguë ?

La lombalgie aiguë, ou lumbago, est une douleur de la partie basse du dos, en barre, juste au-dessus du bassin. Elle apparaît brutalement, généralement à la suite d’une effort de soulèvement ou de rotation du dos, et peut être très intense : on parle parfois d'une sensation de « coup de poignard » dans le dos.
La douleur est calmée par le repos et augmentée lors des efforts, de la toux et de la défécation. Elle ne dure que quelques jours à quelques semaines et s’accompagne généralement d’une contracture musculaire gênant les mouvements. Dans certains cas, la contracture musculaire et la douleur sont tellement fortes que bouger devient quasiment impossible. Très souvent, il existe une raideur importante du dos qui peut se manifester par une déformation de la colonne vertébrale (déformation « en baïonnette »).
Dans la très grande majorité des cas, sa cause est liée à un dysfonctionnement de la colonne vertébrale, essentiellement en raison d’une détérioration des disques entre les vertèbres. Ces lombalgies guérissent généralement en quelques jours car il s’agit de problèmes mineurs qui n'entraînent pas de handicap.

Quelles en sont les causes ?

Chez le sujet jeune, une lombalgie brutale qui apparaît après un port de charge ou un faux mouvement est le plus souvent une lombalgie aiguë dite commune car sa cause est liée à un processus dégénératif des différentes structures du dos : les disques entre les vertèbres (déchirure du disque), les articulations articulaires postérieures entre les vertèbres (arthrose) et les ligaments ou les muscles. Souvent, toutes les lésions sont intriquées.
Il ne faut surtout pas la confondre avec une lombalgie qui réveille dans la deuxième partie de la nuit, qui s’accompagne d’une raideur prolongée le matin au réveil et qui s’estompe dans la journée et à l’effort. Dans ce dernier cas, il s’agit d’une lombalgie inflammatoire qui doit faire évoquer d’autres causes, et en particulier les spondylarthrites.
Dans d’autres cas plus rares, il est possible d’évoquer tout un catalogue de causes comme des fractures, un glissement d’une vertèbre sur une autre (spondylolisthésis), une maladie inflammatoire des vertèbres ou des ligaments des vertèbres, un cancer ou une infection.
Mais il est important de retenir qu’il s’agit d’une affection bénigne dans 90 à 95 % des cas qui va guérir en quelques jours.

Comment savoir de quel type de lombalgie on souffre ?

Dans la très grande majorité des cas de lombalgie aiguë, l’origine de la douleur est un disque intervertébral : à la suite d’un faux mouvement ou lors d’un soulèvement de charge en mauvaise position, survient une déchirure brutale de l’enveloppe du disque qui laisse sortir un peu de contenu discal, ce qui entraîne une douleur immédiate et intense, avec ou sans contracture musculaire.
Il n’y a pas lieu de s’inquiéter mais il convient de faire attention car si davantage de contenu discal sort, on peut aboutir à une hernie discale avec mise en contact de ce matériel d’origine discal avec une racine nerveuse ce qui provoque une inflammation : les médecins parlent alors de lombosciatique d’origine discale, appelée communément sciatique.
Il est recommandé d'arrêter les mouvements qui déclenchent la douleur, de se ménager sans pour autant rester au lit. Il ne faut pas hésiter à prendre un médicament contre la douleur car la douleur et la contracture musculaire qui lui est souvent associée risquent d’aggraver la lombalgie.

Quels sont les facteurs qui favorisent la lombalgie aiguë ?

C'est un problème fréquent et la plupart des personnes sont, un jour ou l'autre, confrontées à un épisode de lombalgie. Plusieurs facteurs favorisent leur apparition, par exemple la fréquence des lombalgies augmente avec l'âge.
Il existe aussi des facteurs individuels : des épisodes de lombalgie dans le passé, une insuffisance musculaire de la ceinture abdominale ou du dos vers la cinquantaine.
La grossesse favorise également les lombalgies : l'augmentation de poids de l'utérus et la distension des muscles abdominaux positionnent le centre de gravité du corps en avant, ce qui provoque une cambrure exagérée du bas du dos.
Les contraintes physiques en rapport avec une activité professionnelle ou une activité domestique ou de loisirs sont aussi des facteurs favorisants. Il peut s'agir de mauvaises postures (positions pénibles, station assise prolongée), de port de charges lourdes, d'exposition aux vibrations ou de la survenue de chutes.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit