• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Affections mineures

Maux de tête, douleurs de dos : 82 % des adultes souffriraient d’un problème de santé

Un sondage britannique a observé qu’une majorité des adultes se pensant en pleine forme physique sont en réalité touchés par des affections mineures. Certains volontaires ont avoué qu'ils refusent d'aller consulter un médecin et qu'ils souffrent parfois pendant plus d’une décennie  

Maux de tête, douleurs de dos : 82 % des adultes souffriraient d’un problème de santé Kateryna Onyshchuk/Istock


  • Publié le 14.09.2022 à 15h19
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Environ 82 % des personnes interrogées ont reconnu souffrir d’un léger problème de santé.
  • Le sondage britannique a observé que certains participants refusent d’aller consulter un médecin en cas d'un problème de santé considéré comme "peu important".

Les adultes se considérant en bonne santé sont en réalité touchés par au moins quatre pathologies mineures, d’après un sondage réalisé par OnePoll et commandé par l’entreprise Perrigo. Pour parvenir à ces conclusions, l’institut de sondage anglais a interrogé 2.000 Britanniques. Près de 82 % des sujets ont avoué avoir un léger problème de santé pouvant se caractériser par des douleurs de dos, des maux de tête ou encore des allergies saisonnières. Certains des participants (59 %) ont reconnu souffrir d’une gêne ou d’une douleur importante dues à ces affections. 

Un silence et une absence de soins autour des pathologies mineures 

"Même des problèmes et des maux mineurs peuvent avoir un impact sur notre qualité de vie et sur la façon dont nous voulons vivre, alors qu'ils n'ont vraiment pas lieu d’être", a indiqué Farah Ali, pharmacienne surintendante au Warman-Freed de Londres, dans un communiqué de presse. Plus de 8 % des volontaires sont concernés par ces problèmes de santé depuis plus de dix ans, d'après le sondage. L’absence de prise en charge a également des retentissements sur leur quotidien : 28% ont développé des problèmes de santé mentale, 18 % sont dans l’incapacité de travailler et 46 % ont des difficultés à dormir. 

Le sondage a également pointé du doigt le tabou autour de ces problèmes de santé "mineurs" au Royaume-Uni. Selon leurs résultats, 57 % des répondants gardent le silence lorsqu’ils développent une pathologie. Autre fait indiqué dans l’étude : 28 % des personnes ne se font pas soigner, car elles ont l’impression que leur médecin n’a pas "l’air intéressé" par leurs problématiques. Des participants ont également affirmé qu’ils ne parviennent pas à obtenir un rendez-vous avec leur médecin lorsqu’ils souhaitent le voir. Ils préfèrent donc abandonner la consultation. 

Consulter un professionnel de santé pour les problèmes de santé prolongés

Même pour une affection considérée comme "mineure", il est très important d’avoir l’avis d’un professionnel de santé ou d’un spécialiste. Une pathologie plus grave peut se cacher derrière un mal de tête ou des douleurs prolongées. 

"Votre pharmacien est un premier point de contact accessible et excellent si vous avez du mal à obtenir un rendez-vous avec votre médecin", a souligné Farah Ali. Qui précise : "Les pharmaciens sont des experts en matière d'affections mineures, capables de proposer des solutions. Ils peuvent offrir des conseils cliniques et des médicaments en vente libre pour toute une série de maladies mineures. Et ils vous [guideront] si vous devez consulter un [médecin], une infirmière ou un autre professionnel de santé pour traiter votre problème."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES