>
Les Symptômes
>
Fesses rouges du nourrisson : prévenir d’emblée les complications de l’érythème fessier
Fesses rouges du nourrisson : prévenir d’emblée les complications de l’érythème fessier
Publié le 03.07.2019
Mots-clés :
Fesses rouges du nourrisson : prévenir d’emblée les complications de l’érythème fessier
© 123RF-Tomajaj Fuit

Les fesses rouges du nourrisson, ou « dermite du siège », correspondent à une inflammation de la peau dans la région recouverte par les couches. Cet « érythème fessier » correspond à une irritation de la peau due à un contact prolongé avec les urines et les selles.

Fesses rouges du nourrisson : CONSULTATION

Quels sont les risques d’un érythème fessier ?

Si les fesses restent rouges et irritées, cela veut dire que la peau est abîmée et fragilisée et les lésions peuvent s'infecter avec un champignon de la famille des levures, le Candida (lésions blanchâtres), ou plus rarement d’une bactérie (lésions jaunâtres).
Si cette infection n’est pas soignée, ces lésions peuvent se transformer en plaies sanglantes et douloureuses.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il est nécessaire de consulter un médecin dans les jours suivants :
• Si le bébé a moins de 6 semaines.
• Si l'érythème persiste après quelques jours d'automédication et devient pénible à supporter pour le bébé (pleurs lors de la mise de la couche).
• Si l'érythème présente des signes d'infection (lésions blanchâtres ou jaunâtres).
• Si le bébé a de la fièvre ou s’il perd du poids ou ne mange pas autant que d’habitude.
• Si l'érythème s’étend aux plis du cou, sur les aisselles ou derrière les oreilles.

<< CAUSES
QUE FAIRE ? >>