>
>
Hémorroïdes : traiter la douleur et prévenir la récidive
Hémorroïdes : traiter la douleur et prévenir la récidive
Publié le 24.02.2016
Mise à jour 24.02.2016
Hémorroïdes : traiter la douleur et prévenir la récidive
©123RF-Marcin Balcerzak

Hémorroïdes : DIAGNOSTIC

Quand faut-il évoquer des hémorroïdes ?

La crise hémorroïdaire se manifeste souvent par une douleur qui peut être intense et d'apparition brutale. A l'entrée de l'anus, les hémorroïdes sont gonflées et visibles de l'extérieur. A l'intérieur du canal anal, la crise se manifeste par une sensation de tension et de brûlure. Ces signes douloureux disparaissent en quelques jours.
L'un des signes fréquents est le saignement. Il peut être minime, de quelques gouttes ou beaucoup plus abondant, de sang rouge, et pouvant même provoquer une anémie. Il survient souvent lors de l'émission de selles.
Le « prolapsus hémorroïdaire » correspond à l'extériorisation des hémorroïdes internes. Il survient parfois après une selle ou un effort. Généralement pas ou peu douloureux, il peut disparaître spontanément ou être rentré dans le canal anal avec le doigt.
La « thrombose » des hémorroïdes externes correspond à la formation d'un caillot de sang à l'intérieur d'une hémorroïde. Celle-ci étant une sorte de poche, le sang a tendance à y stagner. C'est une complication très douloureuse d'apparition brutale qui se manifeste par un gonflement bleuté à l'extérieur de l'anus.
Lorsque la maladie évolue pendant plusieurs années, les douleurs peuvent devenir très fréquentes avec des démangeaisons anales pénibles. La défécation peut être perturbée avec la survenue de sensations de faux-besoins.

Comment faire le diagnostic d'hémorroïdes ?

Les hémorroïdes externes ne posent pas de problème diagnostique car elles sont visibles de l'extérieur.
Les hémorroïdes internes sont examinées par le médecin, généralement gastro-entérologue, qui réalise un examen proctologique. Il introduit un « anuscope » dans le canal anal pour faire le diagnostic. Il n'y a pas d'autres examens à prévoir.

Avec quoi peut-on les confondre ?

Le cancer anal ou du rectum peut se manifester par un saignement, une douleur et une sensation de pesanteur. C'est donc le diagnostic que le médecin doit éliminer avant de poser le diagnostic d'hémorroïdes.
Une fissure anale ou un abcès sont aussi des affections qui peuvent être confondues avec des hémorroïdes.
Un examen avec un anuscope permet de visualiser les lésions et de faire le diagnostic.

Faut-il consulter en urgence ?

Les hémorroïdes ne nécessitent pas de soins en urgence. Mais l'intensité de la douleur en cas de thrombose hémorroïdaire peut conduire à consulter rapidement un médecin pour être soulagé.
La maladie hémorroïdaire est bénigne mais tout saignement anal répété doit faire consulter un médecin pour subir un examen proctologique. Le diagnostic doit alors être établi sans tarder pour éliminer une affection plus grave.

<< COMPRENDRE
TRAITEMENT >>
Sur le même sujet :
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit