>
>
DMLA : non traitée, la dégénérescence maculaire liée à l'âge est invalidante
DMLA : non traitée, la dégénérescence maculaire liée à l'âge est invalidante
Publié le 13.10.2017
Mots-clés :
DMLA : non traitée, la dégénérescence maculaire liée à l'âge est invalidante
KatarzynaBialasiewicz/iStock

DMLA : TRAITEMENT

Quel est le traitement de la DMLA ?

Le traitement de la DMLA dépend de la forme de la maladie : atrophique ou exsudative.
• Pour la forme atrophique dite sèche, il n'existe pas actuellement de traitement spécifique. Des essais de prothèse rétinienne sont en cours de réalisation dans la DMLA. Actuellement, les prothèses rétiniennes commercialisées sont exclusivement réservées aux patients atteints d’une maladie rare, la rétinite pigmentaire. En attendant, les ophtalmologistes conseillent la prise de suppléments de vitamines et de substances antioxydantes sous forme de gélules pour ralentir la progression de la maladie.
• Pour la forme exsudative dite humide, les médicaments « anti-angiogéniques » qui s'opposent au développement et à la prolifération des vaisseaux ont une certaine efficacité s'ils sont donnés à un stade précoce de la maladie. Ils sont administrés en injections à l'intérieur de l'œil après une anesthésie locale par un collyre. Plusieurs injections sont prescrites à intervalles réguliers. Ces médicaments limitent l'évolution de la maladie et la font parfois même régresser. Cependant, ils ne sont pas efficaces sur certaines formes exsudatives hémorragiques.
Des traitements utilisés avant l'arrivée des anti-angiogéniques conservent une certaine utilité. La photothérapie dynamique permet d'obstruer les néo-vaisseaux par l'action d'un rayonnement lumineux sur un colorant injecté dans la circulation. La photocoagulation au laser cible les néo-vaisseaux pour les détruire. Ces deux dernières techniques de traitement visent à stabiliser la maladie mais ne permettent pas d'améliorer la perte de la vision.

<< DIAGNOSTIC
VIVRE AVEC >>
Sur le même sujet :