• CONTACT
Publicité

>
>
Poux : de nouvelles solutions améliorent le traitement
Poux : de nouvelles solutions améliorent le traitement
Publié le 05.09.2016
Mots-clés :
Poux : de nouvelles solutions améliorent le traitement
YSach/iStock

Poux : DIAGNOSTIC

Quand faut-il évoquer une pédiculose ?

De fortes démangeaisons, appelé aussi « prurit », survenant sur le cuir chevelu d'un enfant d'âge scolaire doivent faire évoquer une pédiculose.
Des points rouges apparaissent parfois, ainsi que des lésions de grattage et des croûtes sur le cuir chevelu et la nuque. Mais le prurit n'est pas toujours présent et c'est alors la découverte de poux ou de lentes dans les cheveux ou les poils, ou de lésions de grattage, qui attire l'attention : toute infection de la nuque ou du cuir chevelu doit faire rechercher l'existence de poux.
Les poux de corps sont associés à des lésions de grattage sur le thorax ou les épaules, les poux de pubis provoquent des démangeaisons dans la région pubienne, anale et en haut des cuisses.

Comment faire le diagnostic de pédiculose ?

Il n'est pas toujours évident car souvent il n'y a aucune manifestation. Les démangeaisons sont donc le principal signe de l'infestation. Les lésions de grattage sont parfois visibles et peuvent s'infecter. Des ganglions apparaissent alors parfois sur le cou ou l'aine.

La découverte de poux vivants, visibles à l'œil nu après peignage, ainsi que de lentes collées aux cheveux mais ne coulissant pas le long du cheveu, apporte la certitude diagnostique.Pour les poux de tête, il faut mouiller les cheveux puis passer un peigne à poux à partir de la racine jusqu'à l'extrémité des cheveux. Les lentes, de couleur grise ou jaunâtre, adhèrent fortement au cheveu.Le pou de corps est découvert lors du déshabillage ou sur les vêtements.

Faut-il consulter en urgence ?

La pédiculose ne présente pas de caractère d'urgence mais l'infestation ne disparaît pas d'elle-même.

Pour se débarrasser des poux, il faut appliquer un traitement local. On se le procure chez le pharmacien. En cas de doute sur le diagnostic, le médecin traitant peut être consulté.
Les poux de pubis peuvent atteindre également les enfants qui sont contaminés lors d'un contact étroit avec les parents. L'abus sexuel n'est pas obligatoire, mais la découverte d'une « phtiriase » chez un enfant doit le faire suspecter.

<< COMPRENDRE
TRAITEMENT >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité