Publicité

MIEUX VIVRE

85 ans en moyenne

Espérance de vie : les Françaises arrivent en 3ème position

L’homme vit toujours plus longtemps, et cela partout dans le monde, d'après une étude publiée dans le Lancet. Et dans ce classement avec 188 pays, les Françaises arrivent en 3ème position (85 ans).

Espérance de vie : les Françaises arrivent en 3ème position GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 20.12.2014 à 01h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous avons gagné six ans d'espérance de vie en vingt ans ! C'est la bonne nouvelle issue de la dernière étude publiée il y a quelques jours dans la revue scientifique Lancet. Résultat, entre 1990 et 2013, nous somme passés de 65,3 à 71,5 ans. En détails, la progression est de 5,8 ans chez les hommes et de 6,6 ans chez les femmes. Pour cette étude, les chercheurs ont passé en revue les données de 188 pays. Et les Français comme tous les habitants des autres pays vivent plus longtemps.

Les Françaises dans le trio de tête
En France, l’espérance de vie a connu une hausse de 4,6 ans depuis 1990. Les femmes vivent désormais jusqu’à 85 ans. C'est le troisième record au monde, après l’Andorre et le Qatar. Côté hommes, les Français vivent désormais jusqu’à 78 ans. Ils n'arrivent qu'en 21ème position.
Un bilan positif donc mais que les scientifiques modèrent toutefois puisqu'un Français sur cinq meurt avant l'êge de 65 ans. La faute aux infarctus et AVC, comme en 1990. Mais aussi à la maladie d’Alzheimer, dont la mortalité a doublé en vingt-trois ans. D'autres pathologies sont aussi en augmentation comme les cancers du poumon (+ 49 %) et les diabètes (+ 70 %).

Des nouvelles pathologies liées au mode de vie
Interrogé dans le quotidien Le Monde, le Pr François Alla, du CHU de Nancy, qui a participé à l’étude pour la partie française, confie : « La progression de ces pathologies s’explique en partie par le vieillissement de la population, mais également par les conditions de vie : tabagisme et alcoolisme, hypertension artérielle, cholestérolémie, sédentarité et alimentation mal équilibrée. » Et ce dernier de rajouter : « Ce sont des facteurs de risque évitables pour la majorité, grâce à de la prévention. » Et de regretter : « La France a réduit ces budgets avec la crise économique. Elle gagnerait pourtant à investir dans la prévention, pour limiter les dépenses de santé. »



 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité