Publicité

MIEUX VIVRE

Dans les 10 ans à venir

Cancer du sein : perdre du poids réduit les risques de récidive

Une étude américaine menée sur des femmes atteintes du cancer du sein pendant dix ans prouve une fois de plus que réduire son apport en graisse protège des risques de récidive.  

Cancer du sein : perdre du poids réduit les risques de récidive BEBERT BRUNO/SIPA

  • Publié 16.12.2014 à 15h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Faire un régime alimentaire ne sert pas qu’à garder la ligne ou à lutter contre l’obésité. Il réduit aussi les risques de récidive du cancer du sein. Des chercheurs américains le prouvent une nouvelle fois, avec une étude présentée récemment au congrès international sur le cancer du sein de San Antonio, le SABCS.


Perte de poids : deux ans de survie supplémentaires

L’analyse des chercheurs a porté sur 2 437 femmes âgées de 48 à 79 ans, toutes atteintes de cancer du sein précoce. Ces dernières ont toute bénéficié d’un traitement anti-cancer « traditionnel ». Six mois après leur diagnostic, les chercheurs les ont divisées en deux groupes : le premier a continué à s’alimenter normalement tandis que le second a suivi un régime alimentaire sur une durée de 5 ans. Régime qui consistait principalement à bannir les matières grasses des assiettes telles que le beurre, les desserts, la margarine et les huiles.

Au terme de ces 5 ans, les femmes au régime ont perdu en moyenne 2,7 kg et présentaient 19 %  de risques de récidive en moins que celles du groupe contrôle sur une période de 10 ans. Les chercheurs ont constaté un impact encore plus impressionnant sur le cancer du sein non-hormonodépendant, qui représente la forme la plus sévère et la plus meurtrière de la pathologie. En effet, le risque de récidive était réduit de 69 % pour les femmes qui avaient perdu du poids. Et en moyenne, la survie de ces femmes était presque supérieure de 2 ans à celle des autres femmes. 

Avec cette étude, le Pr Chlebowski, l’auteur principal, tient à rappeler l’importance de surveiller ses habitudes alimentaires et de réduire son apport en graisse pour les femmes diagnostiquée du cancer de sein ainsi que pour celles à risques. En effet, de nombreuses études antérieures ont révélé que les femmes en surpoids supportaient moins bien le traitement anti-cancer. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité