• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Congrès annuel de la Société européenne d'anesthésiologie et de soins intensifs

Sa douleur à la main durait depuis 40 ans : on lui diagnostique une tumeur sous l’ongle !

Une opération de 30 minutes a permis de retirer la grosseur du doigt de la patiente. Un cas clinique rare, dont le rapport a été présenté ce week-end lors du congrès annuel de la Société européenne d'anesthésiologie et de soins intensif. 

Sa douleur à la main durait depuis 40 ans : on lui diagnostique une tumeur sous l’ongle ! FotoDuets


  • Publié le 05.06.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une patiente arménienne âgée de 58 ans a été diagnostiquée d'une tumeur sous l'ongle
  • Elle souffrait d'une douleur à la main depuis une quarantaine d'années

Privée de tricot pendant quarante ans à cause d'une douleur lancinante au doigt ! Un crève-cœur pour cette Arménienne, aujourd'hui âgée de 58 ans. En octobre 2021, elle se rend à la clinique de la douleur de la Wigmore Clinic, à Erevan (Arménie).

Elle est prise en charge par des spécialistes issus des Hospices Civils de Lyon, qui ont lancé un programme médical en Arménie en 2020, à la suite de la guerre d'Artsakh. La patiente passe entre les mains d'un spécialiste de la douleur, d'un chirurgien de la main, d'un physiothérapeute, d'un spécialiste des maladies infectieuses des os et des articulations, d'un microbiologiste, d'un neurologue et d'un radiologue.

Les médecins identifient alors une tumeur bénigne rare sous l'ongle. "Une petite partie de l'ongle de son index droit était légèrement bulbeuse, plus foncée que l'ongle environnant de teinte violette", décrit le rapport médical, présenté ce week-end lors du Congrès annuel de la Société européenne d'anesthésiologie et de soins intensifs. 

Une tumeur bénigne, plus fréquente chez les femmes

La tumeur mesurait 5 mm et se développait lentement depuis une quarantaine d'années ! D'après les médecins, le fait d'exercer une pression sur l'ongle, d'appliquer de la glace sur la main et ou encore de la diriger vers le bas pouvait activer la douleur de cette patiente, tout comme le fait de tricoter. La tumeur a été retirée avec succès.

Il s'agissait en fait d'une tumeur glomique. Généralement bénignes et plus fréquentes chez les femmes d'âge moyen, elles représentent environ 2% de l'ensemble des tumeurs des tissus. Environ 75% des tumeurs glomiques sont localisées sous l'ongle d'un doigt ou d'un orteil.

Elles peuvent toutefois se développer dans n'importe quelle partie du corps et ont été découvertes, notamment sur le pénis ou dans l'estomac. Dans de rares cas, elles peuvent devenir malignes et se répandre dans plusieurs endroits du corps.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES