• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Superfétation

Enceinte d'un petit garçon, elle conçoit un autre enfant pendant la même grossesse !

Une Anglaise a découvert pendant sa grossesse qu’elle était tombée enceinte une seconde fois, quelques temps après avoir conçu son premier bébé. Ce phénomène rarissime porte un nom : la "superfétation".

Enceinte d'un petit garçon, elle conçoit un autre enfant pendant la même grossesse ! Blue Planet Studio/iStock

  • Publié le 27.12.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La superfétation correspond à la fécondation de deux ovules dans des périodes d’ovulation différentes.
  • Dans le monde, dix grossesses ont été concernées par la superfétation.

Ils étaient fous de joie. Après plus d’un an de tentatives vaines, Rebecca Roberts, 39 ans, et son compagnon Rhys Weaver, 43 ans, ont appris qu’ils allaient être parents. "Je me souviens, j’étais si heureuse après la première échographie", a confié au Washington Post la jeune femme, qui vit dans le comté de Wiltshire, en Angleterre. L’obstétricien, qui a réalisé l’examen, a d'abord indiqué aux deux Britanniques qu’ils attendaient un seul enfant.

Deux heureux événements

Quelques mois plus tard, le spécialiste est tombé des nues. Lors de la troisième échographie, il s’est rendu compte que deux fœtus étaient présents dans le ventre de la future maman. "J’ai cru que quelque chose d’horrible s’était produit. L’échographiste m’a regardée et m’a dit : ‘Vous savez que vous attendez des jumeaux ?’", a raconté la trentenaire. Les deux bébés auraient été conçus à trois semaines d’intervalle.

David Wallker, gynécologue-obstétricien (au Royal United Hospital de Bath) de Rebecca Roberts, a déclaré qu’il n’avait jamais été confronté à cette double gestation auparavant. Il a expliqué au journal américain qu’il avait eu du mal à voir l’autre fœtus lors des échographies. "Nous étions inquiets parce que le deuxième jumeau était beaucoup plus petit. Ce n'est qu'en effectuant régulièrement des scanners et en constatant que le taux de croissance était constamment en retard de trois semaines que nous avons compris qu'il s'agissait d'une superfétation", a-t-il développé.

Dix cas de superfétation dans le monde

La superfétation est un phénomène rare. "L'ovulation ne s’est pas arrêtée. Un autre ovule a été libéré environ trois ou quatre semaines après le premier. Il a miraculeusement réussi à se féconder et à s'implanter dans son utérus", a précisé David Wallker. D’après une étude publiée en 2008 dans la revue European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology, seulement dix cas de superfétation ont été rapportés dans le monde.

Comment expliquer ce phénomène ? Selon le spécialiste, le traitement pris par la Britannique pour stimuler l’ovulation et lutter contre l’infertilité ne serait pas à l’origine de cette superfétation. "Elle n'a pas libéré deux ovules en même temps, ce que fait normalement le médicament. Nous n'avons aucun moyen de prouver cette superfétation", a-t-il ajouté.

Quelques semaines après cette découverte, l’Anglaise a donné naissance aux deux bébés par césarienne. Les enfants sont nés en bonne santé l’un après l’autre à l’issue d’un seul et même accouchement. Noah, qui pesait 2,09 kg, est arrivé le premier. Deux minutes après, Rosalie, pesant 1,2 kg, a pointé le bout de son nez.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES