• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bloc opératoire

Opéré du cerveau, il joue du violon pour guider le chirurgien

Pour s’assurer que l'opération n'endommageait pas des zones du cerveau nécessaires à son métier de musicien, un patient a joué du violon pendant son opération à cerveau ouvert.

Opéré du cerveau, il joue du violon pour guider le chirurgien bizoo_n/iStock

  • Publié le 30.09.2021 à 16h05
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pendant que le patient joue, son cerveau est stimulé tous les 5 millimètres par un petit courant électrique pour savoir quelle partie est impliquée dans sa capacité à jouer.
  • Le patient va bien et récupère de son opération.
  • La chirurgie éveillée, dans laquelle le patient reste conscient, est de plus en plus couramment pratiquée.

C’est un concert un peu spécial auquel ont eu droit les médecins du CHU de Caen. Le 21 septembre dernier, Adrien Tournier, 42 ans, l'un des altistes de l’Orchestre régional de Normandie, a subi une opération délicate visant à retirer une tumeur du cerveau qui “se trouvait à un carrefour, une zone fonctionnelle responsable du langage, de la motricité, de la vue et de la sensibilité de la main droite”, a précisé David Berro, le neurochirurgien qui a mené l’opération.

Tester ses aptitudes en direct

Pour s’assurer que l'ablation de la tumeur n'allait pas le priver de certaines aptitudes, les médecins ont eu l’idée de faire jouer du violon au patient. “Pendant que le patient joue, on stimule son cerveau tous les 5 millimètres par un petit courant électrique, a décrit David Berro à France Inter. On vérifie si cette stimulation bloque ce qu'il est en train de faire. Si c'est le cas, on peut ainsi dire que la zone du cerveau est directement impliquée dans ce qu'il est en train de faire. Dans ce cas, on ne touchera pas à cette partie.

Cette manière de faire n’est pas une exception. La chirurgie éveillée, dans laquelle le patient reste conscient, est couramment pratiquée. Cela permet aux chirurgiens de tester la parole, le champ visuel ou la motricité. Dans le cadre de l’opération d’Adrien Tournier, une anesthésie locale a été suffisante. “C'est juste le scalp qu'on endort. Le crâne n'est pas douloureux. Le cerveau non plus”, a expliqué David Berro.

Le patient “va bien

Si demander au patient de jouer un instrument de musique a été une première pour le CHU de Caen, ce n’est pas une première mondiale. En février 2020, un violoniste britannique de 53 ans a réalisé une opération similaire. En 2014, aux Pays-Bas un patient a même chanté un air d'opéra pendant qu'un chirurgien lui retirait une tumeur. 

Cela nous a permis de vérifier qu'il bougeait bien sa main droite et qu'il conservait sa musicalité”, a indiqué le neurochirurgien de Adrien Tournier. L’opération s’est bien déroulée et le patient “va bien”, a indiqué David Berro.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES