• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Divisions scientifiques

Colchicine : ce nouveau traitement oral contre la Covid-19 suscite espoir et méfiance

Une étude canadienne démontrant l'efficacité de la colchicine sur la Covid-19 suscite la méfiance de nombreux scientifiques. 

Colchicine : ce nouveau traitement oral contre la Covid-19 suscite espoir et méfiance JONGHO SHIN / istock.

  • Publié le 25.01.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La colchicine est présentée par l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) comme le premier traitement oral efficace contre la Covid-19.
  • La polémique sur l’hydroxychloroquine incite cependant les scientifiques à la plus grande prudence.

L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) a annoncé le 22 janvier que l’étude clinique COLCORONA fournissait des résultats cliniquement convaincants sur l’efficacité de la colchicine pour traiter la Covid-19.

Une réduction des hospitalisations de 25%

Comparativement au placébo, la recherche démontre que la colchicine a réduit de 21% le risque de décès ou d’hospitalisations chez les patients atteints de la Covid-19. Plus précisément, la colchicine a entraîné une réduction des hospitalisations de 25%, du besoin de ventilation mécanique de 50%, et des décès de 44%. 4 159 patients ont été inclus dans l’analyse.

"Notre étude a montré l’efficacité de la colchicine pour prévenir le phénomène de l’orage cytokinique (ou tempête hyperinflammatoire, NDLR) et réduire les complications liées à la Covid-19", a déclaré le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM, professeur de médecine à l’Université de Montréal et auteur de l’étude COLCORONA. "Nous sommes heureux d’offrir le premier médicament oral au monde contre la Covid-19, dont l’utilisation pourrait avoir une incidence importante sur la santé publique et potentiellement prévenir les complications chez des millions de patients", poursuit-il.

"Son utilisation ne peut pas être recommandée"

Reste que la polémique sur l’hydroxychloroquine incite les scientifiques à la plus grande prudence. Dans Le Républicain Lorrain, Nathan Peiffer-Smadja, infectiologue à l’hôpital Bichat, pointe les limites de l’étude : "il s’agit d’un essai randomisé sans contact médical. Les informations sont transmises par un communiqué de presse qui ne donne aucun chiffre, uniquement des pourcentages. Et, si on lit entre les lignes, il semblerait qu’ils n’aient pas atteint la significativité sur leur critère de jugement principal, donc ils se rabattent sur leur critère secondaire". Par ailleurs, "ils indiquent une réduction du risque de mortalité ou d’hospitalisation dans une population où ce risque est très faible", renchérit le professionnel de santé.

Une analyse partagée par la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique : "en l’état actuel des connaissances, l’efficacité de la colchicine dans la prévention ou le traitement des infections à Covid-19 n’a pas été démontrée. Son utilisation ne peut donc pas être recommandée au vu des données actuelles pour le traitement de la Covid-19".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES