• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Des séquelles irréversibles pourraient réduire les performances des sportifs infectés

Alors que la Bundesliga, le championnat de football allemand, reprendra ce week-end, un médecin alerte sur des potentielles lésions irréversibles causées par le Covid-19 chez les joueurs infectés.

Des séquelles irréversibles pourraient réduire les performances des sportifs infectés PhotoLondonUK/iStock

  • Publié le 15.05.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce samedi, le football allemand reprend ses droits, encadré par un stricte protocole sanitaire dans des stades à huis clos. Wilhelm Bloch, professeur à l’École supérieur du sport de Cologne, s’inquiète de cette reprise et estime que le protocole mis en place n’est “pas sûr à 100%” dans un entretien accordé à l’AFP. Il pointe notamment du doigt des lésions pulmonaires potentiellement irréversibles en cas d’infection au coronavirus. Cela pourrait alors entraîner un risque de déclin des performances.

Des conséquences encore inconnues

Les conséquences du Covid-19 ne sont pas encore connues et une infection pourrait laisser des traces indélébiles qui pourraient empêcher le sportif de retrouver toutes ses capacités. “Nous ne savons pas pour le moment si une infection mineure ou des symptômes même légers ne provoquent pas des dégâts, comme par exemple de petites cicatrisations des poumons après une inflammation, ou la formation de tissu conjonctif, c'est-à-dire une fibrose. Ces dommages peuvent être irréversibles, ou peuvent perdurer très longtemps avant que le corps ne les répare”, avance-t-il. Des joueurs ont déjà été infectés au début de la pandémie et l'on se rendra assez vite compte des effets que cela a sur leurs performances.

Le médecin estime que le protocole sanitaire mis en place pour accompagner la reprise du championnat ne protège pas suffisamment les joueurs. S’il admet que ce dernier “minimise les risques”, il ajoute que “le danger existe toujours de voir un joueur ou un membre de l'encadrement infecté par le virus”. Les joueurs ne sont pas en totale quarantaine et un risque est donc présent d’être infecté par un proche ou un membre de sa famille. En outre, la fiabilité des tests n’est pas de 100%, “il y a une marge d'erreur relativement importante” estime-t-il, et les joueurs pourraient donc très bien se contaminer pendant un match.

Une préparation physique et mentale en question

Au-delà du coronavirus, la reprise pose des questions pour le médecin au niveau de la préparation physique des joueurs, deux mois après l’arrêt des compétitions. Depuis, ces derniers ont eu peu d’entraînements et n’ont disputé aucun match. “En fonction du degré de préparation, les risques de blessure augmentent, se projette-t-il. On peut penser que les joueurs vont être plus sujets aux blessures, et qu'on verra des blessures musculaires, mais aussi des blessures de l'appareil locomoteur, des tendons.”

Le dernier point qui interpelle Wilhelm Bloch est l’approche mentale de la reprise de la compétition dans le contexte actuel. Ce dernier reconnaît que “c'est difficile à évaluer” mais imagine “une transition difficile” qui “ne sera pas forcément bon pour leur performance”. Quoi qu’il en soit, la reprise est prévue pour ce samedi 16 mai.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité