• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Au Royaume-Uni, le confinement prolongé jusqu’au 1er juin

Le premier ministre britannique Boris Johnson a dévoilé ce dimanche que le déconfinement ne débutera pas avant le 1er juin prochain.

Au Royaume-Uni, le confinement prolongé jusqu’au 1er juin extravagantni/iStock

  • Publié le 11.05.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les Britanniques resteront confiés jusqu'au 1er juin
  • Le pays est le 2ème le plus touché par l'épidémie avec plus de 31 850 décès
  • Une quarantaine pourrait être mise en place pour ceux qui veulent entrer au Royaume-Uni mais les Français en seraient dispensés

Alors que la France entame son déconfinement ce lundi 11 mai, le calendrier anglais est lui calé sur la date du 1er juin. C’est ce qu’a dévoilé Boris Johnson, le premier ministre britannique, ce dimanche, en ajoutant vouloir procéder à un déconfinement par étapes avec un nouveau système d'alerte qui tiendra la population informée du niveau de danger de la pandémie. Le Royaume-Uni est officiellement le deuxième pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 avec 31 855 décès dans le pays.

Une quarantaine obligatoire pour les visiteurs, sauf pour les Français

Pour l’instant, les conditions ne sont pas réunies en Angleterre pour entamer une sortie de confinement. “Pour le moment, nous pensons que le pays se trouve à 4 sur une échelle de 5, 5 étant le niveau le plus préoccupant et nous voulons le ramener aussi rapidement que possible à 3”, a décrit le ministre chargé des Communautés, Robert Jenrick, sur Sky News, dimanche. Une fois que ce niveau sera atteint, les magasins et écoles primaires devraient rouvrir progressivement, suivis de certains bars et restaurants début juillet.

Le premier ministre britannique a également indiqué sa volonté d'instaurer “une quarantaine pour les personnes qui entrent dans ce pays par avion”. Une mesure qui ne s’appliquera pas aux voyageurs français a-t-il ajouté, à la suite d’un appel entre Emmanuel Macron et Boris Johnson sur le sujet. “Le Président de la République et le premier ministre britannique Boris Johnson se sont entretenus aujourd'hui. Ils ont insisté sur la nécessité d'une coopération bilatérale, européenne et internationale étroite dans la lutte contre le Covid-19, écrit l’Élysée dans un communiqué. Aucune mesure de quarantaine ne s'appliquera aux voyageurs en provenance de France à ce stade; toute mesure de part et d’autre serait prise de manière concertée et réciproque.”

“Restez vigilants

La communication du gouvernement britannique a pris un tournant ce dimanche où le “restez vigilants” a remplacé le “restez à la maison”. Des premières mesures de relâchement ont été mises en place, avec notamment la réouverture des magasins de jardinage et la possibilité de sortir faire de l'exercice plus d'une fois par jour. Toutefois, le premier ministre ne veut pas manquer cette sortie du confinement qu’il considère comme la plus délicate. “Les alpinistes disent toujours que descendre du sommet est la partie la plus dangereuse. C'est à ce moment-là que vous risquez d'être trop confiant et de faire des erreurs”, a-t-il imagé dans son discours. En fonction de l’évolution du virus, des mesures spécifiques pourront être mises en place dans certaines régions.

Boris Johnson a par ailleurs indiqué que ces mesures ne concernent que l’Angleterre et que chacune des autres nations constitutives du Royaume-Uni devra déterminer sa stratégie de déconfinement. “Étant donné le moment critique dans lequel nous nous trouvons dans la lutte contre le virus, 'Restez à la maison, sauvez des vies' reste mon message clair à l'Écosse pour l'instant”, a répondu sur Twiter la première ministre écossaise, Nicola Sturgeon.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité