Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus de 1000 cas depuis janvier

Agen : après le décès d’un bébé de dix mois, la piste de la rougeole écartée

Le 26 novembre dernier, un bébé de dix mois est décédé aux urgences, à Agen. Alors qu’il y avait des soupçons de rougeole, les résultats des analyses montrent qu'elle n'est pas en cause. L'enfant serait mort d'une infection sévère entraînant un choc septique. 

Agen : après le décès d’un bébé de dix mois, la piste de la rougeole écartée kipgodi / istock

  • Publié 30.11.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le bébé de dix mois, décédé à l’hôpital Agen-Nérac le 26 novembre dernier, n’était pas atteint de la rougeole. C’est ce qu’affirme l’établissement dans un communiqué, publié afin de faire part des résultats d’analyses effectuées sur l’enfant. Selon le centre hospitalier, ces dernières "sont en faveur d’une infection sévère entraînant un choc septique, causant le décès du nourrisson". En plus de la piste de la rougeole, celle de la contagion est également écartée.

Le 23 novembre, le bébé est pris en charge aux urgences. L’équipe médicale suspecte un cas de rougeole. Après un temps d’observation, sans signe de gravité, la famille est retournée au domicile. Trois jours plus tard, l’état du nourrisson s’aggrave brutalement. Les parents se présentent de nouveau aux urgences et leur bébé décède quelques heures plus tard. Des investigations ont donc par la suite été menées.

Quels sont les symptômes de la rougeole ?

Même si l’enfant n’est pas décédé de la rougeole, il est important de rappeler quels sont les signes de la maladie. Car le nombre de cas a triplé depuis le début de l’année dans le monde. En cause: le recul de la vaccination. Premièrement, la rougeole est d’originale virale, éruptive et très contagieuse. Elle suit une chronologie précise. D’abord la phase d’incubation, qui dure entre 10 et 12 jours et pendant laquelle aucune signe n’apparaît mais le virus se multiplie. Ensuite, la phase d’invasion: pendant trois à quatre jours, le malade a de la fièvre, les yeux rouges, tousse, a le nez qui coule et se sent fatigué. L’éruption cutanée arrive d’un coup vers le 15ème jour. Des tâches roses apparaissent derrière les oreilles, puis descendent sur le visage, le tronc, puis le corps tout entier.

Des complications pouvant causer le décès

À ce jour, il n’existe pas de traitement spécifique pour soigner la rougeole. Les médecins prescrivent des médicaments destinés à agir sur les symptômes, comme du paracétamol pour la fièvre par exemple. S’il n’y a pas de complications, le malade guérira tout seul et sera immunisé à vie.

En revanche, si la personne contaminée est fragile -un enfant ou une personne avec des défenses immunitaires affaiblies- il y a des risques d’infection, notamment du poumon. Ces complications peuvent donner des séquelles pulmonaires et neurologiques à vie, voire entrainer le décès. Le seul moyen d’éviter la rougeole et de se faire vacciner. En France, le vaccin n’est pas obligatoire mais recommandé chez les nourrissons.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité