Publicité

QUESTION D'ACTU

Fin de vie

Vincent Lambert : le médecin traitant annonce l’arrêt prochain des soins

Les soins dont bénéficie Vincent Lambert seront arrêtés dans la semaine du 20 mai. Vincent Sanchez, son médecin traitant, a donné l’information à la famille par courrier. 

Vincent Lambert : le médecin traitant annonce l’arrêt prochain des soins sudok1/ISTOCK

  • Publié 11.05.2019 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Les traitements de Vincent Lambert devraient être interrompus prochainement. La famille de cet homme, dans un état végétatif depuis plus de dix ans, a été informée par le médecin traitant, Dr Vincent Sanchez. Dans un courrier, dont l’AFP a pu se procurer une copie, il indique : "je vous informe  que l’arrêt des traitements et la sédation profonde et continue évoquée lors de la procédure collégiale seront initiés au cours de la semaine du 20 mai". 

Les avocats comptent lancer un recours 

Le 9 avril 2018, le CHU de Reims s’est prononcé en faveur de l’arrêt des soins dans une décision collégiale. Un peu plus d’un an après, le 24 avril dernier, le Conseil d’Etat a validé la procédure, déclarée légale. La famille de Vincent Lambert a saisi la Cour européenne des droits de l’Homme dans la foulée, mais celle-ci a rejeté leur requête. Dans le même temps, ils ont fait appel au Comité international des droits des personnes handicapées de l’ONU : le CIDPH a demandé à la France de suspendre la décision d’arrêt le temps que le dossier soit instruit sur le fond. Agnès Buzyn, ministre de la santé, a affirmé que la France n’était pas tenue de respecter cette demande.

Cette déclaration a provoqué de vives réactions de la part des avocats des parents de Vincent Lambert. Après la réception du courrier du Dr Sanchez, ils se sont exprimés sur France Info : "vous pensez bien que nous n'allons pas laisser faire et que nous sommes en train de rédiger un certain nombre de recours complémentaires", ont-ils déclaré. "Nous saisissons les juridictions compétentes pour que la France soit contrainte de respecter ses engagements internationaux". 

Dix ans de coma pauci-relationnel 

En 2008, Vincent Lambert, infirmer de 32 ans, est victime d’un accident de voiture. Les séquelles de l’accident sont graves, les médecins affirment qu’il souffre de lésions cérébrales irréversibles. L’homme est dans un coma pauci-relationnel, soit un état de conscience minimal. En 2013, face à l’absence d’évolutions, sa femme, et tutrice légale, décide avec l’équipe médicale d’arrêter les soins et l’alimentation, mais les parents de Vincent Lambert s’y opposent. C'est le début d’une longue affaire judiciaire, qui pourrait prendre fin la semaine du 20 mai. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité