Publicité

QUESTION D'ACTU

Pour homme ... et femme

Viagra une révolution qui se poursuit depuis 20 ans

La petite pilule bleue la plus célèbre du monde a fêté ses 20 ans. Découvert un peu par hasard, le Viagra améliore incontestablement les troubles de l'érection, ce que l'on appelle "les pannes" depuis 20 ans et 65 millions de prescriptions. A l'origine d'une véritable révolution sexuelle, son développement s'est poursuivi pour donner trois types de prescription... en fonction du désir. sans oublier la version féminine.

Viagra une révolution qui se poursuit depuis  20 ans  andriano_cz/istock

  • Publié 01.04.2018 à 20h13
  • |
  • Mise à jour le 01.04.2018 à 22h16
  • |
  • |
  • |


Il y a 20 ans, en cherchant à développer un nouveau médicament contre l’hypertension artérielle et l'angine de poitrine, le laboratoire Pfizer se rend compte d’un effet secondaire inattendu, mais dont aucun des malades masculin ne se plaint : des érections prolongées et de bonne qualité. Le Viagra est né, il marche dans beaucoup de troubles de l’érection et il devient le déclencheur d'une révolution sexuelle, pour les hommes bien sûr mais aussi pour les femmes.

Les petits nouveaux

Le Viagra est désormais génériqué mais il a aussi été amélioré avec de nouveaux médicaments qui permettent au médecin, en fonction de l’utilisation – très schématiquement pour le quart d’heure à venir, le week-end ou la semaine – de faire le bon choix pour ceux qui craignent la panne.

En fait ces nouveaux produits ne sont pas plus efficaces, ils marchent plus vite. Une envie rapide de faire l’amour, dans la demi heure mais c’est un peu difficile d’arriver dans ce laps de temps à une érection satisfaisante. Et bien ce nouveau produit se prend sous la langue donc passe très vite dans le sang. Il  sera donc parfait.

En revanche si vous désirez une effet plus tardif mais plus long, de l’ordre de la soirée, ce sera plutôt le domaine du plus ancien et du moins cher, le viagra.

Enfin il existe une troisième famille, qui se propose de vous offrir ses services sur une durée plus longue, de l’ordre du week-end.

Un sujet très « tabou » 

Cela concernerait un homme de plus de 40 ans sur 3 pourtant, ces hommes sujets aux pannes, ne consultent pas pour autant. En effet, seulement 1 sur 5  le fait. Et souvent sur l’incitation du partenaire. Ce qu’ils attendent en fait, c’est que leur médecin prenne l’initiative d’aborder le 1er ce sujet. Et par manque de temps, par pudeur, ou encore par crainte, le docteur ne le fait que rarement. Alors si au cours d’un renouvellement de traitement ou d’un bilan,  il vous pose la question de savoir «  comment ça va de ce côté là ?», ne vous dérobez pas. Si «  ce n’est plus ce que c’était », il faut en parler.

Avec l’âge, c’est normal que les performances soient en diminution, mais ce n’est, ni une règle, ni un drame. Stress, fatigue ou surmenage ne sont pas suffisants pour tout expliquer. Toutefois si  une baisse  est normal, ce n’est pas le cas pour les abonnés absents. C’est vrai qu’une hypertension artérielle, du cholestérol, du diabète ou encore une dépression s’accompagnent très souvent de troubles de l’érection, par altération des vaisseaux, il y a des solutions à ces problèmes sans pour autant arrêter les traitements de ces maladies.

Sécurité

Il n’y a que trois contre-indications avec ces médicaments, la famille du Viagra et les autres : en cas d’infarctus de moins de six mois, en cas d’accident vasculaire cérébral de moins de six mois, et en cas d’angine de poitrine instable. Dans tous les autres cas, il n’y a aucun problème, notamment cardiaque, d'autant que la petite "pilule bleue" a été développée au départ pour traiter l'hypertension et l'angine de poitrine.

Il y a beaucoup d’études qui montrent que, comme ça baisse un peu la pression artérielle, cela favorise plutôt le fonctionnement du cœur. Donc, il n’y a aucune raison de ne pas prescrire ces médicaments aux hommes qui en souffrent et qui, souvent, en souffrent sans rien dire.

Générique

Plus de 37 millions d'hommes auraient consommé du Viagra et 65 millions d'ordonnances auraient été prescrites. Le prix du comprimé a rapidement monté jusqu'à 50 dollars (40 Euros environ) avant de redescendre avec la sortie des génériques : le viagra s’appelle maintenant…le citrate de sildénafil ! Plusieurs laboratoires de génériques ont leur autorisation de mise sur le marché.  Ils vendent leur version du viagra à un dollar aux Etats-Unis et près de 10 Euros en Europe..

Et dire que cette propriété étonnante de la molécule sur la sexualité aurait pu passer inaperçue ! Ce médicament a en effet été développé au départ dans la lutte contre l’hypertension artérielle et l’angine de poitrine. Avec des résultats extrêmement médiocres… Sauf au niveau du pantalon. Effet secondaire signalé par tous les utilisateurs ravis.

Connaître la provenance

Il ne faut pas pour autant acheter sur internet, ce qui est pourtant tentant en raison de l’anonymat de la démarche, parce que c’est un vrai médicament, avec des contre indications  pas si nombreuses que cela et qu’il faut une prescription. La vente libre qui est déjà le cas dans de nombreux pays n’est pas une bonne solution.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Le « Viagra féminin » cible l’absence de désir

Une révolution sexuelle a donc été lancée par le Viagra, mais pas seulement pour les hommes. Rapidement, les femmes ont demandé son "équivalent", même s'il ne s'agissait pas de ce focaliser sur l'érection, mais plutôt sur le désir. Un le premier « Viagra féminin » a donc finalement obtenu de l’agence du médicament américaine, la FDA, une autorisation de mise sur le marché fin 2015.

Cette petite pilule rose, contenant de la flibansérine, est commercialisée sous le nom d’Addyi. Contrairement au Viagra masculin, qui agit sur l’organe génital pour favoriser l’érection sans stimuler son désir, la flibansérine agit uniquement sur le cerveau, le chef d’orchestre du désir. Selon plusieurs études, près de 40 % des femmes non ménopausées souffriraient d’un manque de désir sexuel. Une perte de libido ne résultant pas d’un traitement médicamenteux, d’un trouble physiologique ou psychiatrique.

Une forme d’antidépresseur

En limitant la sécrétion de sérotonine, la flibansérine est censée réveiller la  libido chez la femme, mais les mécanismes d’action ne sont pas encore parfaitement connus. Cette petite pilule rose se présente comme un médicament révolutionnaire capable de résoudre les dysfonctions sexuelles. Or, c’est loin d’être le cas. Comme le précise la FDA, environ 10 % des femmes qui ont pris Addyi ont rapporté une amélioration de leurs rapport sexuels et de leur désir par rapport aux femmes sous placebo. 

Décrit comme un aphrodisiaque au sens de stimulant sexuel, c’est un désinhibiteur permettant de lever certains blocages En outre, il existe un risque d’interaction avec l’alcool et des effets secondaires : la flibansérine peut causer une chute de tension, des vertiges et une perte de connaissance. Des risques accrus avec la consommation d’alcool et certains médicaments inhibiteurs de CYP 3A4 comme des antirétroviraux, des antiépileptiques ou certains médicaments cardiovasculaires. 

Tout n'est donc pas rose, mais pour les hommes comme pour les femmes, la révolution sexuelle est en marche !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité