Publicité

QUESTION D'ACTU

Mois sans alcool

Tournée Minérale : 15 % des Belges n’ont pas bu d’alcool en février

Le mois sans alcool a rencontré un franc succès en Belgique. L’écrasante majorité des participants sont prêts à réitérer l’expérience en février prochain.

Tournée Minérale : 15 % des Belges n’ont pas bu d’alcool en février Capture d'écran Youtube

  • Publié 01.06.2017 à 11h50
  • |
  • |
  • |
  • |


En février dernier, la Belgique s’est mise à l’eau. Exit les pintes, les afterwork et soirées arrosés de ces bières qui constituent la marque de fabrique de nos voisins belges. Pendant la Tournée Minérale, le pays s’est engagé dans un pari un peu fou : ne pas boire une goutte d’alcool pendant un mois.

Aujourd’hui, l’université de Gand fait le bilan. A travers une étude lancée dans la foulée de cette opération sobriété, les chercheurs, missionnés par la Fondation Contre le Cancer, ont pu dégager quelques éléments sur l’engagement des participants, leurs perceptions, l’impact de cet événement sur leur comportement.

Résultat "spectaculaire"

Les résultats intermédiaires semblent très positifs. En tout, 122 460 personnes se sont inscrites à Tournée Minérale par le biais du site Internet dédié à la campagne, « mais ces chiffres ne reflètent sans doute pas la réalité, car il semble que de nombreuses personnes aient participé à ce mois sans alcool, sans s’inscrire sur notre site », notent les auteurs d’un communiqué de la Fondation.

Ainsi, un sondage mené par le bureau d’études de marché Profacts sur 1138 Belges majeurs au sujet de Tournée Minérale a permis d’établir que 15 % des Belges avaient participé à la campagne. « Un résultat spectaculaire », se réjouit la Fondation Contre le Cancer.

80 % ont tenu le coup

Selon l’université de Gand, 80 % des participants ont tenu le coup tout au long du mois de février et renoncé au moindre verre. « Les autres admettent avoir bu à l’une ou l’autre occasion, ou avoir simplement jeté l’éponge au bout d’un moment ».

Parmi les motifs de « rechute », les participants citent les occasions sociales (repas de famille, fêtes et réceptions), pendant lesquelles il est particulièrement difficile de dire « non ». « Une grande partie (37 %) a également eu du mal à se défaire de certaines habitudes, comme le verre de vin qui accompagne le repas ou la bière du vendredi soir ».

En février prochain, on rempile !

En tout cas, l’opération a permis de parler d’alcool, et c’est probablement la plus grande réussite de la Tournée Minérale. Plus de la moitié des participants ont évoqué les questions d’usages et d’abus d’alcool avec leurs proches. « Le sujet de l’alcool était sur toutes les lèvres en février, aussi bien dans les médias et sur les réseaux sociaux que dans les conversations », se réjouit la Fondation.

D’ailleurs, 86 % des participants se déclarent prêts à recommencer l’année prochaine… « La Fondation contre le Cancer et ses partenaires sont déjà en train de réfléchir afin de rendre la prochaine édition encore plus intéressante ! », prévient le communiqué… Une opération dont la France pourrait peut-être s’inspirer ?

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité