Publicité

QUESTION D'ACTU

Tournée minérale

Mois sans alcool : le nouveau défi lancé par les Belges

Avec le défi Tournée Minérale, la Fondation belge contre le cancer veut encourager les Belges à arrêter de boire de l'alcool pendant un mois pour financer la recherche. 

Mois sans alcool : le nouveau défi lancé par les Belges Fondation contre le Cancer/Tournée Minérale

  • Publié 04.12.2016 à 10h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Un mois sans boire une goutte d’alcool, ça change quoi ? « Ca change qu’on réalise qu’en fait on n’en a pas besoin », répond la Fondation belge contre le cancer qui lance le défi « Tournée minérale » pour financer la recherche en cancérologie.

A l’instar du Moi(s) sans tabac qui a lieu en France en novembre, et auquel 180 000 fumeurs ont participé, l’objectif de ce défi est d‘encourager les Belges à se passer de ce breuvage tout le mois de février prochain. Seuls ou en équipe, les Belges sont invités à faire la part belle à l’eau, aux jus de fruits et autres sodas, pour laisser de côté la bière ou le genièvre, les spécialités d'outre-Quiévrain.


L'alcool fait le lit des cancers

Une invitation à laisser l’alcool dans le placard motivée par la forte consommation de la population. Plus de 8 Belges sur 10 boivent de l’alcool, et plus de la moitié ingurgite plus de 11 verres par semaine. Une consommation qui coûte chère aux foyers belges : en 2014, la dépense moyenne pour une famille avoisinait les 460 euros. Une dépense excessive qui est loin d’être bénéfique. « Quoiqu’on en dise, l’alcool n’est tout simplement pas un produit sain. A côté des classiques soirées qui se finissent penché sur la cuvette et des gueules de bois, sa consommation entraîne de sérieux risques pour la santé : dépendance, maladie du foie ou encore cancer », rappelle la Fondation contre le cancer.

De fait, les dernières estimations des experts du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC) font froid dans le dos. Bouche, œsophage, sein, côlon, foie… Chaque année dans le monde, 700 000 personnes sont victimes d’un cancer induit par l’alcool, et 350 000 en meurent. En France, ce sont près de 15 000 décès par cancer attribués à l’alcool qui sont à déplorer. Pourtant, 40 % d’entre eux pourraient être évités, si la consommation baissait.


Un arrêt bon pour la santé

Arrêter de boire pendant un mois ne fera pas chuter ces statistiques mais elles peuvent modifier les comportements sur le long terme, assure la Fondation belge contre le cancer. Et les avantages sont nombreux. Côté santé, le sommeil est de meilleure qualité, on perd du poids, la concentration et le bien-être général s’améliorent. Côté porte monnaie aussi, on se sent mieux aussi. Exemple : arrêter de boire 2 bières et un cocktail permet d’économiser 18 euros chaque semaine.

Autant de raisons d’essayer et de motiver ses amis, sa famille ou ses collègues à s’inscrire sur le site www.tourneeminerale.be et partager les moments sans alcool sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TourneeMinerale. Surtout qu’il s’agit d’une bonne cause, plus de 3 300 euros ont déjà été collectés pour la recherche contre le cancer. Et rien n’empêche les Français d’essayer. Après avoir relevé le défi du Moi(s) sans Tabac, une cure d’eau minérale après les fêtes ne pourra faire que du bien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité