Publicité

QUESTION D'ACTU

Traces de métaux

Meningitec : l'Agence du médicament rassure sur le vaccin

Des lots de vaccin Meningitec défectueux ont été accusés de provoquer des réactions chez les enfants. L’ANSM a écarté tout risque lié à la présence de traces de métaux.

Meningitec : l'Agence du médicament rassure sur le vaccin Barabasa/epictura

  • Publié 20.07.2016 à 07h42
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a tranché. Après deux ans de polémique, elle conclut que le vaccin Meningitec ne présente pas de risque pour les enfants. Des analyses approfondies ont confirmé la présence de traces métalliques dans ce produit de santé. Mais elles sont extrêmement basses et restent dans les normes européennes.

Pas de réaction générale

En septembre 2014, tous les lots de Meningitec ont disparu des pharmacies françaises et européennes. Un contrôle a mis en évidence la présence de particules métalliques oxydées dans le piston de certaines seringues. Par mesure de précaution, l’ANSM décrète le retrait du marché. Des analyses approfondies sont lancées mais des familles ont déjà déposé plainte. Leurs enfants ont souffert de forte fièvre, d’agitation, d’éruptions cutanées et de troubles digestifs.

Un Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) est formé, afin de déterminer le risque associé à ces produits défectueux. Après analyse des données disponibles, ses membres concluent qu’il est « peu probable » que les particules aient provoqué des réactions généralisées. « Seule une réaction locale pourrait être envisagée », avancent-ils. Mais les deux analyses commandées par l’ANSM, à deux laboratoires différents, livrent des résultats contradictoires.

D’autres produits concernés

Dans ce dernier point d’information, l’Agence rapporte les conclusions des examens complémentaires et plus larges. Trois lots de Meningitec, 5 autres vaccins, un médicament injectable non vaccinal et du sérum physiologique injectable ont été analysés. L’ensemble de ces produits contient des traces de métaux, y compris le sérum physiologique. « Sur les 37 éléments inorganiques recherchés, la quasi-totalité des éléments est en dessous des seuils de quantification et donc absents ou à l'état de traces », signale le rapport du CSST.

En dessous du seuil de sécurité, ces traces métalliques ne présentent pas de risque pour la santé. Le fait qu’elles soit retrouvées dans différents médicaments injectables est aussi rassurant : le Meningitec ne fait pas figure d’exception. Ce phénomène « est le reflet de la réalité environnementale et ne doit pas être considéré comme un risque sanitaire », aux yeux du CSST. En effet, aucune complication n’a été signalée dans les autres cas.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité