Publicité

QUESTION D'ACTU

Les syndicats absents

La Conférence de santé s'ouvre sans les médecins libéraux

Malgré le boycott des syndicats de médecins libéraux, Marisol Touraine attend beaucoup de la grande Conférence de la santé qui s'ouvre ce jeudi.

 La Conférence de santé s'ouvre sans les médecins libéraux WITT/SIPA

  • Publié 11.02.2016 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il s'agit d'une date importante pour le ministère de la Santé. Initiée par le Premier ministre, Manuel Valls, la Grande conférence de la santé vise à apporter des réponses aux interrogations nombreuses des professionnels de santé « sur l’évolution de leurs métiers, leurs opportunités de carrière et leur place dans la société ».
La rencontre doit se tenir ce jeudi au Conseil économique, social et environnemental (Paris 16e).

Les enjeux de la Conférence 

La feuille de route du Gouvernement « à court et moyen terme » doit aboutir à plusieurs finalités. Manuel Valls écrit qu'il veut tout d'abord « adapter le modèle d’organisation hospitalière dans une démarche de transformation progressive, cohérente avec la transition épidémiologique ». Mais aussi, « repenser de façon prospective l’articulation entre soin, enseignement et recherche ». 

Par ailleurs, le gouvernement souhaite « assurer la cohérence des réformes engagées, en matière de formation, d’une part, de métiers, de conditions d’exercice et de mode de rémunération, d’autre part ».  
Enfin, le gouvernement veut « prendre en compte les attentes des acteurs du monde de la santé face à l’évolution des métiers, des parcours professionnels et des conditions de travail ».
Des attentes qui seront difficiles à satisfaire puisque les syndicats de médecins libéraux ont déjà annoncé il y a plusieurs mois qu'ils boycotteraient les débats. 

Les 5 syndicats absents 

Dans un communiqué, les cinq organisations représentatives (CSMF, FMF, SML, MG FRANCE et Le BLOC) ont indiqué qu'elles organiseraient le même jour une rencontre baptisée « Les Assises de la Médecine Libérale ».
Contacté par Pourquoidocteur, le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF (1) précise qu'« un socle commun pour la future négociation conventionnelle sera présenté » à cette occasion.
Ce médecin annonce d'ores et déjà que la conférence de presse sera aussi l’occasion d’interpeller directement le Premier Ministre. « Une réponse concrète au malaise des médecins, qui soit autre chose qu’une "Conférence de Santé" », promet-il.

Ecoutez...
Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF : « Sur le harcèlement des CPAM, la reforme de la retraite, la couverture sociale des médecins, les propositions sont unanimes...»

 
Pour comprendre l'origine de cette contre-Grande conférence de la santé, le Dr Jean-Paul Hamon explique que les syndicalistes ne veulent plus débattre de l'avenir de la médecine française « alors que la Loi Santé a déjà été votée il y a près de deux mois ». Une rancune d'autant plus tenace qu'ils estiment avoir été méprisés pendant les 18 mois de débat autour du tiers payant généralisé, la mesure phare du projet de loi santé de Marisol Touraine, en partie censurée par le Conseil constitutionnel.

Ecoutez...
Dr Jean-Paul Hamon : « Cela fait trois ans et demi que la ministre de la Santé n'écoute strictement rien de ce qu'on lui propose...»

 
L'Ordre et les hospitaliers au rendez-vous

Du côté des présents, on peut citer les syndicats médicaux hospitaliers comme l'Intersyndicat National des Praticiens Hospitaliers. Sur Twitter, sa présidente, le Dr Rachel Bocher, écrit même : « l'INPH sera présent, réactif et incisif » pour défendre le sort des hospitaliers.

Enfin, les représentants du Conseil National de l'Ordre des Médecins (CNOM)viennent à) la table des discussions avec les 10 propositions du Livre blanc.  
Il fait la synhtèse de la consultation engagée récemment avec tous les acteurs du système de santé lors de multiples rencontres sur le terrain. Parmi les mesures phares de ce texte, le numerus clausus régional ou encore une nouvelle organisation territoriale des soins « plus simple et plus régionale ».

(1) La Fédération des Médecins de France (FMF) est le deuxième syndicat de médecins généralistes 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité