Publicité

QUESTION D'ACTU

Les médecins toujours vigilants

Tiers payant : Marisol Touraine ne présentera pas de nouvelle loi

Alors que Marisol Touraine est convaincue que le tiers payant généralisé sera adopté par les médecins, le syndicat majoritaire réitère son appel à la désobéissance civile. 

Tiers payant : Marisol Touraine ne présentera pas de nouvelle loi LODI Franck/SIPA

  • Publié 22.01.2016 à 14h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Marisol Touraine capitule sur le tiers payant généralisé. Ce vendredi matin, la ministre de la Santé a annoncé qu’elle ne présentera pas de nouvelle loi, après le rejet partiel par le Conseil Constitutionnel du dispositif du tiers payant généralisé. C’était pourtant l’une des mesures phares du projet de loi Santé.

La ministre a toutefois souligné que le Conseil n’avait pas « remis en cause » le tiers payant généralisé. De fait, l’absence d’avance de frais lors d’une consultation deviendra un droit en novembre 2017. A partir de cette date, les patients n’auront plus à avancer la part remboursée par la sécurité sociale. En revanche, ils devront payer la part mutuelle, soit environ 7 euros.

Cependant, pour les médecins qui le souhaitent, le dispositif pourra être appliqué. La ministre est d’ailleurs convaincue que le tiers payant deviendra « un réflexe et une habitude dans notre pays ». Alors pour encourager les médecins à l’adopter, Marisol Touraine a assuré qu’un système simple sera mis en place.


Un système simple

Ce chantier sera donc poursuivi par les complémentaires santé malgré la décision du Conseil constitutionnel. « C'est un service plébiscité par les Français, a déclaré Etienne Caniard, président de la Mutualité Française. Les complémentaires et leurs partenaires travailleront avec les médecins qui le souhaitent afin d'éviter que les patients ne pâtissent de cette décision ». Et d’ajouter : « Il est désormais urgent de dépasser les oppositions dogmatiques au tiers payant alimentées par les surenchères syndicales. »

Mais les syndicats de médecins libéraux ne semblent pas prêts à mettre fin au conflit engagé il y a de cela des mois. Jean Paul-Ortiz, président de la CSMF (1), le principal syndicat de médecins libéraux, a affirmé à Pourquoidocteur que « les médecins ne voulaient pas du tiers payant généralisé ». 
Il a d’ailleurs réitéré son appel « à la désobéissance civile en ce qui concerne le tiers payant généralisé pour tous les patients y compris ceux en ALD (affection longue durée, ndlr) ».

 

Ecoutez...
Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF : « Non cela ne nous convient pas car nous n'en voulons pas à la CSMF du tiers payant généralisé. »



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité