Publicité

QUESTION D'ACTU

Embargo temporaire

Grippe aviaire : l'Arabie Saoudite suspend ses importations de volailles françaises

L'Arabie Saoudite a décidé de suspendre temporairement ses importations de volailles, oeufs et produits laitiers de 7 départements touchés par la grippe aviaire. 

Grippe aviaire : l'Arabie Saoudite suspend ses importations de volailles françaises SAURA PASCAL/SIPA

  • Publié 19.01.2016 à 12h22
  • |
  • |
  • |
  • |


L’épidémie de grippe aviaire dans le Sud-Ouest de la France inquiète l’Arabie Saoudite. Le pays a annoncé ce lundi la suspension de ses importations de volailles, d’œufs et de produits laitiers de 7 départements touchés par l’influenza aviaire.

L’Autorité de l’alimentation et des médicaments de l’Arabie saoudite a indiqué que cette interruption des importations vise la Dordogne – où le premier cas de grippe aviaire a été détecté -, les Landes, la Haute-Vienne, le Gers, les Pyrénées atlantiques, les Hautes-Pyrénées et le Lot. Cet embargo temporaire sera levé une fois que l’état de santé des élevages se sera stabilisé, ont fait savoir les autorités saoudiennes.



Arrêt temporaire de la production

« L'Arabie saoudite est de loin le premier importateur de volailles françaises avec 30 % des achats en 2014, le coup menaçait d'être dur », relève nos confrères du Parisien. Toutefois, les syndicats de la filière avicole n’ont pas l’air de se faire du souci. Interrogé par le quotidien, Christian Marinov, le directeur de la Confédération française de l'aviculture (branche du syndicat agricole majoritaire FNSEA) a expliqué que « cela n'aura pas de conséquences car l'exportation se fait depuis la Bretagne et la Vendée » donc « tant qu'il n'y a pas de cas en Vendée, on est sereins. »

Depuis le début de l’épizootie, 8 pays d’Afrique et d’Asie - dont le Japon, 1er importateur de foie gras – ont fermé leurs frontières aux volailles françaises. A ce jour, 69 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles ont été détectés dans 8 départements du Sud-Ouest de la France.
Pour endiguer la propagation des virus H5N1, H5N2 et H5N9, le ministère de l’Agriculture a décidé d’arrêter la production de canards et oies dans plus de 4 000 élevages situés dans 18 départements, soit 75 % de la production française. Un vide sanitaire qui pourrait durer plus de 6 mois.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité